MozFR

Nous sommes tous créateurs désormais

par Gervase Markham de Mozilla, le 21 février 2017,

Seal of the United States Copyright Office 1870

Au cours de ces derniers mois, l’U.S. Copyright Office (bureau fédéral du copyright[1] des États-Unis) a recueilli des commentaires sur une partie du Digital Millennium Copyright Act (DMCA), plus précisément ce qui concerne la responsabilité des intermédiaires[2] et les safe harbors[3]. Sous l’empire de la loi actuelle, les entreprises de l’internet – pensez par exemple à Facebook, Reddit ou Wikimedia – peuvent offrir leurs services sans craindre la loi si un utilisateur met en ligne du contenu en violation de la loi sur le copyright, du moment qu’elles respectent des procédures de retrait conformes dès qu’elles sont informées de l’action.

L’année dernière, nous avons déposé des commentaires au cours de la première partie de cette procédure, et aujourd’hui, nous avons procédé à une seconde contribution en réponse à la requête du Copyright Office pour des participations supplémentaires. Dans tous nos dépôts et nos autres engagements sur cette problématique, nous avons identifié quatre préoccupations majeures avec certaines des propositions envisagées – des changements qui vont nuire fortement aux créateurs de contenu, au public et aux intermédiaires. Certaines des propositions semblent être plus des manipulations de la loi sur le copyright pour accomplir des intentions cachées autres, ces soumissions doivent être rejetées.

Rendre obligatoires les technologies de blocage de contenu est une mauvaise idée : mauvaise pour les utilisateurs, mauvaise pour les affaires et pas efficace pour régler le problème des violations du copyright. Nous nous battons contre ces problèmes, non seulement aux États-Unis, mais aussi en Europe, parce que cela va à l’encontre de la lettre et de l’esprit des lois sur le droit d’auteur et représente une menace énorme sur les avantages de l’internet pour l’activité sociale et économique.

D’autre part, nous estimons que les systèmes automatisés, actuellement en place sur des sites tels que YouTube, sont très inefficaces pour interpréter le faire use[4] et les violations du copyright, car ils ne peuvent pas apprécier le contexte. Nous faisons des suggestions pour faciliter ou éliminer la charge de ces systèmes automatisés en se fondant sur ceux agissant dans le cadre de la loi.

Au final, pour atteindre son objectif constitutionnel et donner un avantage décisif aux personnes et à l’internet, les actions en matière de copyright doivent considérer le grand public, non plus comme des consommateurs, mais comme des créateurs. Les problèmes de copyright en rapport avec les sources d’inspirations artistiques des créateurs sont souvent beaucoup plus importants que ceux engendrés par la production elle-même.

Le plus grand risque de bricoler le système de safe harbor est d’interférer avec la volonté du public de pouvoir créer, remixer et partager du contenu. En revanche, reconnaître et protéger cet intérêt crée la plus grande opportunité d’un changement positif de politique. Nous continuons d’être optimistes quant aux possibilités de voir un tel changement arriver avant la fin du processus de consultation.


Notes du traducteur

Note 1 : Nous conserverons le terme copyright pour désigner le régime de droit d’auteur propre aux États-Unis très différent de ceux en vigueur en France ou en Europe (voir Copyright).

Note 2 : Le DMCA exempte les intermédiaires qui hébergent des contenus qui enfreignent le copyright aussi longtemps qu’ils ne le savent pas et agissent une fois que le contenu violant le copyright est porté à leur connaissance (voir Intermediary liability).

Note 3 : Les safe harbors sont des dispositions interprétatives qui indiquent que certains comportements ne violent pas la règle. Dans le cadre du DMCA, les dispositions de l’OCILLA sont appelées safe harbor ou DMCA 512 parce qu’elles ajoutent une section 512 au titre 17 du code des États-Unis.

Note 4 : Aux États-Unis, le fair use (que l’on peut traduire par « usage loyal », « usage raisonnable » ou « usage acceptable ») est un ensemble de règles de droit, d’origine législative et jurisprudentielle, qui apportent des limitations et des exceptions aux droits exclusifs de l’auteur sur son œuvre (droit d’auteur)… (Wikipédia).



Traduction et relecture : Mozinet, Théo, kyodev et anonymes

Des expériences Test Pilot s’arrêtent, d’autres arrivent

no_more_404s.pngLe 1er octobre dernier, nous vous présentions Test Pilot qui venait de recevoir une seconde vague de fonctionnalités expérimentales à tester.

Test Pilot consiste en un nouveau modèle pour confronter les idées de nouvelles fonctionnalités à la réalité de Firefox. Nous vous prévenions alors :

Rien ne vous garantit que les fonctions que vous aurez essayées grâce à Test Pilot se retrouveront un jour dans le Firefox pour tous, mais vous pouvez participer à l’élaboration des nouveautés et donner votre avis à un stade précoce de leur conception afin d’avoir une influence décisive sur leur avenir.

Si vous aviez installé Test Pilot, vous avez dû recevoir un courriel annonçant la fin des expériences No More 404s et Tracking Protection (protection contre le pistage). Chacune aura pour l’heure un sort différent pour ceux les ayant installées. Pour No More 404s, sa fonction d’appel à la Wayback Machine quand on rencontre une page indisponible reste en place. Mais la protection contre le pistage sera désinstallée (NB : la protection contre le pistage en navigation privée est toujours disponible).

Firefox Test Pilot

L’équipe de Test Pilot remercie tous les utilisateurs de Test Pilot et de ces expérimentations en particulier pour leurs retours, leurs commentaires et leur soutien. Pour en apprendre davantage, l’équipe va mener des interviews d’utilisateurs. Les personnes intéressées sont invitées à répondre d’abord à un petit sondage en ligne.

No More 404s avec la Wayback Machine d’Internet Archive

Lisez le rapport pour No More 404s de John Gruen, gestionnaire du projet Test Pilot chez Mozilla et Mark Graham, directeur de la Wayback Machine chez Internet Archive. Voyez les buts initiaux, l’implémentation, l’évolution et les modifications en cours d’expérience, et les leçons apprises.

Camionnette Wayback Machine

No More 404s restera chez ses utilisateurs et sera proposée comme module Firefox. L’équipe de l’Internet Archive ajoutera aussi de nouvelles fonctionnalités pour que les utilisateurs puissent ajouter du contenu à la Wayback Machine directement depuis le module. No More 404s sera promu sur la page d’accueil de Firefox. L’équipe de l’Internet Archive a aussi récemment sorti une version pour Chrome.

Protection contre le pistage avec Tracking Protection

Le rapport de Luke Crouch, ingénieur vie privée et John Gruen, gestionnaire de produit Test Pilot sur l’expérience de Tracking Protection vous apprendra comment l’expérience a pu répondre aux questions sur l’impact de la fonction. Il fallait à la fois quantifier dans quelle mesure elle cassait le Web et quantifier les faux positifs. Cette fonction est déjà présente dans la navigation privée de Firefox et dans Firefox Focus sur iOS et Mozilla voulait savoir comment cette fonction cassait le Web.

(Re)lire : La confidentialité, ça vous parle ? Aujourd’hui et tous les autres jours, protégeons notre vie privée

L’utilisateur désactivait la protection depuis la barre d’adresse du navigateur et rapportait un problème avec la page en cours. Les URL entières n’étaient pas enregistrées par Mozilla.

Test Pilot Tracking Protection

Contre toute attente, malgré un grand nombre de participants, la protection contre le pistage n’a été désactivée que sur quelques sites. Lisez la suite du rapport pour les leçons apprises et les tentatives de perfectionnement de l’outil pour qu’il casse moins de sites quand il bloque les traqueurs en fonction de la liste de Disconnect.

Cette expérimentation n’a jamais été conçue pour passer dans Firefox. De nouvelles études comme celles-ci vont être lancées. Mozilla lance une étude pareillement structurée dans Test Pilot pour en apprendre plus sur les performances des sites dans Firefox. Mozilla utilisera des mécanismes de retour d’expérience similaires pour en apprendre plus sur les sites qui posent des problèmes particuliers aux utilisateurs de Firefox afin que Mozilla puisse s’occuper de ces problèmes pendant le travail sur le moteur de rendu de nouvelle génération. Cette étude est prévue pour fin 2017.

(Re)lire : Remplacer le moteur de l’avion en plein vol

Test Pilot Tracking Protection

La confidentialité différentielle, en cryptographie, est une technique d’anonymisation et vise à maximiser la pertinence des résultats d’une requête à une base de données, tout en minimisant les risques d’identification des entités qu’elle contient. […] La notion d’intimité différentielle est une formalisation du concept intuitif de confidentialité dans le contexte des bases de données statistiques (Wikipédia).

Mozilla prévoit enfin une étude de suivi de la protection contre le pistage basée sur ce qui a été appris à ce stade. La prochaine fois, des commandes plus précises, de la confidentialité différentielle et une interface améliorée seront ajoutées. Mozilla estime que ces nouveautés l’aideront à passer à l’étape suivante pour livrer la protection contre le pistage au-delà du mode de navigation privée de Firefox. Cette étude est prévue pour fin 2017.


Les trois prochaines expériences de Test Pilot seront dévoilées le 22 février. Les onglets contextuels (containers) figureront dans cette troisième vague.


Découvrez les onglets contextuels de Firefox
sur la chaîne YouTube de Mozilla francophone (5 min 28)


@Mozinet

Crédit illustrations : images de Mozilla.

Création de Mozilla Europe – 17 février 2004 – Coup d'œil dans le rétro

Firefox n’est pas né de nulle part. Il est le fruit d’une riche histoire. Découvrons-en un événement marquant.

Logo de Mozilla Europe par Sam LachmanSept mois après la création de la fondation Mozilla aux États-Unis pour diriger le projet Mozilla, les anciens employés de Netscape, Tristan Nitot et Peter Van der Beken, alors simples contributeurs bénévoles, ont créé, le 17 février 2004, l’association à but non lucratif loi 1901, Mozilla Europe.

Cette première filiale de la fondation Mozilla visait à diffuser les logiciels de Mozilla sur le Vieux Continent et proposait un site de présentation multilingue qui n’a cessé de rajouter de nouvelles langues jusqu’à son absorption dans Mozilla. Avec des sites et des logiciels localisés dans des dizaines de langues, Mozilla a toujours affirmé l’importance qu’il accordait à parler la langue des utilisateurs, même dans des langues minoritaires qui n’en vaudraient pas la peine pour une entité commerciale.

Si Firefox est disponible en plus de 100 langues, c’est la continuation de cet effort constant de centaines de Mozilliens à travers le monde.

Le communiqué de presse annonçant la création de Mozilla est toujours disponible en anglais sur le site de Mozilla. Grâce à la WayBackMachine vous pouvez le retrouver en français. Vous pouvez aussi retrouver le billet d’annonce du président de Mozilla Europe, Tristan Nitot, qui a quitté depuis son poste chez Mozilla après 17 ans de collaboration.


Un souvenir ? Une idée ? Racontez-nous votre histoire de Mozilla et du logiciel libre.


@Mozinet

Le précédent coup d’œil dans le rétro : le 15 juillet 2003 : création de la fondation Mozilla

Crédit illustration : logo de Mozilla Europe par Sam Latchman

CryptoParty pour toi à Rennes

Crypto Rennes 2017 : boite rougeRennes connaîtra une semaine de CryptoParty du 28 février au 4 mars. Il ne s’agit bien évidemment pas de fêtes dans les cryptes des églises de la ville, mais bien de parler cryptologie, la science du chiffrement des communications.

Pourtant, ce n’est pas une série d’événements réservés aux professionnels ou aux fondus d’informatique.

Une CryptoParty, c’est pour les débutants, les geeks barbus, les jeunes, les vieux, les femmes, les hommes et les autres, les militants et les pas militants, tous les citoyens, et donc, c’est aussi pour toi.

C’est un événement pour s’informer, partager et se former à la protection de sa vie privée et à la préservation de nos libertés.

Retrouvez l’ensemble du programme sur le site de la bibliothèque de l’INSA Rennes.

Crypto Rennes 2017 : amphi

Pour les événements de cette année, lisez donc cet article qui vous présente les intervenants, avec les bons liens. Un article de 2016 vous en dit plus sur les coulisses.

Tous les événements présentés ci-dessous sont gratuits et ouverts à tou·te·s !

Crypto Rennes 2017 : bandeau Rien à cacher

Mardi 28 février

Conférence gesticulée : « Informatique ou libertés ? » – Lunar

Derrière l’apparente complexité de la technique se cachent des dominations contre lesquelles nous pouvons heureusement nous organiser.

Une « conférence gesticulée » est un outil d’éducation populaire. À mi-chemin entre le spectacle et la conférence, elle mêle de l’autobiographie, de l’analyse, et de la théorie pour donner sens à un propos politique.

Jeudi 2 mars

Install Party GNU/Linux – Association Actux

Venez découvrir et installer Gnu/Linux dans ses différentes variantes, pour les technicien·ne·s, comme pour celles et ceux qui ont simplement envie d’un système qui fonctionne, tout en pouvant davantage lui faire faire confiance qu’à Windows ou à Apple.

Samedi 4 mars

Ateliers

Crypto Rennes 2017 : l’après cookie : fingerprinting

Un après-midi d’ateliers pour discuter et se former : identifier les atteintes à ses libertés, tester son mot de passe, apprendre à chiffrer ses mails et à naviguer incognito : que vous soyez débutant ou plus expérimenté, il y en aura pour tout le monde !

  • Crypto Rennes 2017 : chiffrer avec une ou deux clés Bâtissons ensemble un Internet libre, neutre et décentralisé avec « La Brique Internet » – Opi
  • Intimité et téléphonie mobile – Gagz
  • L’après cookie : connaître et déjouer le Fingerprinting – Pierre Laperdrix
  • Les dangers d’internet : premiers pas avec Tor et Tails – Chouette Tails
  • Tor et Tails, usages avancés – Syl
  • Puis-je casser votre mot de passe ? – Barbara Kordy
  • Rien à cacher… vraiment ? – Adrienne Charmet (La Quadrature du Net)
  • Une clé publique pour garder une vie privée : chiffrer ses mails avec Windows et Enigmail – Damien Belvèze
  • Une clé publique pour garder une vie privée : Chiffrer ses mails avec Linux et OpenPGP – Pablo Seminario

Crypto Rennes 2017 : smartphone Zone à Palabres – Lunar & Benoît Vallauri

Papoter intimité numérique, trouver des réponses à ses questions, découvrir des logiciels et assister à des démonstrations : cet espace est à votre disposition toute l’après-midi. On y parlera de vos problématiques et de vos usages, que vous soyez utilisateurs ou professionnel, spécialiste ou curieux. Tablettes et ordinateurs y seront à votre disposition, ainsi que des médiateurs.

Autour de la CryptoParty

« 10 manières de protéger les données de son association en ligne » – Weekend au Campus de Rennes par le réseau Animafac 5 février – 10h30 - 12h
Maisons des associations, 6 cours des Alliés, Rennes
« Discussion internet & vie privée » 13 février – 10 h - 12 h
Cafétéria de la BU Centrale de l’Université Rennes 2, place du Recteur Henri Le Moal, Rennes
« Discussion internet & vie privée » 21 février – 19 h - 20 h 30
Bibliothèque de l’EESAB en partenariat avec le Labfab, 34 rue Hoche, Rennes
« Journalistes, comment protéger vos sources ? » 23 février – 12 h 30 - 14 h
Club de la presse de Bretagne, 9 rue Martenot, Rennes
Compteur LinkyForum « Seniors et Numérique » de l’OPAR 28 février – à partir de 10 h
Maisons des associations, 6 cours des Alliés, Rennes
« Café-débat La Touche Citoyenne, autour des traces que nous laissons sur internet » 3 mars – 18 h - 20 h
Maison de Quartier La Touche, 6 rue du Cardinal Paul Gouyon, Rennes
« Autoformation sur les compteurs intelligents Linky » avec le collectif CARPES 3 mars – 18 h 30
Maison de Quartier de Villejean, 2 rue de Bourgogne, Rennes
Journées FedeRez 2017 : « Open Source et Hébergement des données » 4 mars
Centrale Supelec, avenue de la Boulaie, Cesson Sévigné


Alléché·e par un ou plusieurs événements ? Rendez-vous sur le site de la bibliothèque de l’INSA Rennes pour davantage de renseignements sur les événements, sur le curriculum des intervenants, sur les lieux et la façon de s’y rendre.

Crypto Rennes 2017 : bandeau C'est que pour les geeks

Cette CrytpoParty c’est pour toi et pour tou·te·s ! Sois sympa avec les autres et fais donc passer le mot !


@Mozinet

Précédent événement : Mozilla au Fosdem 2017

Crypto Rennes 2017 : bandeau C'est trop technique

Crédit photos : blog let it bib et Chloé Lailic. Tous droits réservés.

Compteur Linky : Ener356 ssur Wikipédia sous licence CC By-SA 4.0.

Atelier Firefox Nightly à Paris les 6 et 7 mai

L’échéance pour postuler a été repoussée au vendredi 24 février. Profitez-en !

Photo de groupe dans les escaliers de Mozilla ParisLe week-end du 8 mai 2017, soit le samedi 6 et le dimanche 7, Mozilla organise un atelier Firefox Nightly dans les bureaux parisiens de Mozilla. L’équipe qui s’occupe de la relance de Nightly cherche des membres habitant la région (budget restreint) pour participer à l’événement.

(Re)lire : Passez à Nightly avec Pascal Chevrel, pour l’avenir de Firefox

Cinq bénévoles ayant fait acte de candidature d’ici vendredi 24 février (17 février) seront sélectionnés.

Nightly est la version de Firefox produite toutes les nuits avec le travail de la journée des développeurs. En utilisant ce canal de distribution, vous avez avant tout le monde les nouveautés de Firefox qui apparaîtront (pour la plupart) quelques mois après dans la version tout public.

Communauté Mozilla francophone

(Re)lire : Aidez Firefox à passer à la vitesse supérieure

Le projet de relance de Nightly ne se limite pas au test de nouvelles fonctionnalités. Mais il vise aussi à l’amélioration de la qualité globale de Firefox en découvrant d’éventuelles régressions et incompatibilités très tôt dans le cycle de test. Grâce à cet atelier, vous apprendrez à être efficace dans ces dernières activités.

Les employés de Mozilla et les localisateurs présents vous montreront :

  • Ce qu’est Nightly
  • Comment l’installer et l’utiliser
  • Comment trouver et signaler les bogues de Nightly (et de les baliser pour attirer l’attention de la bonne personne)
  • Comment trier les bogues de Nightly
  • Comment trouver des régressions

Il n’y a pas de budget pour les trajets, vous devrez donc vous rendre chez Mozilla Paris par vos propres moyens. Vous pourrez réduire les coûts d’hébergement en partageant une chambre d’hôtel pour les soirs du vendredi et du samedi.

Seuls les repas seront pris en charge.

Critères de participation

  • Participer à tout l’événement parisien jusqu’à sa fin le dimanche 7.
  • La préférence sera donnée aux personnes déjà un peu familières avec Mozilla.
  • Être prêt à lire et réviser le contenu envoyé avant l’événement. Nous voulons pouvoir nous mettre au travail immédiatement.
  • Idéalement le·a participant·e sera volontaire pour entraîner d’autres membres de sa communauté.
  • L’enthousiasme et la soif d’apprendre est surtout ce qui est recherché.

NB : Ce n’est pas un événement de développement de Nightly. Nous nous concentrerons plus spécifiquement sur Nightly, mais pas sur de la programmation.

Comment postuler

La date butoir est fixée au vendredi 24 17 février.

Envoyez un courriel en anglais à marcia@mozilla.com avec les informations suivantes :

Important: Please add “Nightly Paris Meetup” to the subject line of the email:

  • Your name and contact information
  • Your Mozilla Reps or Mozillians profile if you have one
  • Your location
  • Short biography
  • Link to Bugzilla bugs you have filed
  • Why you are interested in participating and what you hope to get out of the event

Pour en savoir plus, veuillez consulter le wiki de Mozilla.

Lancez-vous !


Rédaction et relecture : @Mozinet, @hellosct1 et Christophe Perrot

Crédit photos : Marcia@Mozilla et communauté francophone. Tous droits réservés.

Aidez à tester Thunderbird 52 bêta

Pieuvre Thunderbird Thunderbird est le logiciel de courriel, groupes de discussions, nouvelles et messageries instantanées géré par la communauté avec l’aide en infrastructures de Mozilla. Il est basé sur la version ESR de Firefox qui fournit une version majeure tous les ans. Le prochain Firefox stable sera une version ESR. Il est attendu le 7 mars.

La précédente version majeure de Thunderbird est sortie le 12 avril 2016. Entre-temps, à chaque version mineure de Firefox ESR, Thunderbird a connu une mise à jour de stabilité et de sécurité.

La prochaine version de Thunderbird montera d’une marche élevée. Il est donc important de la tester avec ses nouveautés ajoutées en version bêta depuis avril. Notre Mozillien Usul appelle à participer à l’effort de test de Thunderbird 52 : « donnez 15 minutes de votre temps pour éliminer les problèmes et peaufiner la prochaine version de Thunderbird ».

Les utilisateurs d’une version bêta précédente seront mis à jour vers Thunderbird 52 bêta. Vous pouvez aussi la télécharger en français sur le site de Mozilla.

Thunderbird Main Furry

Malheureusement, des problèmes existent pour macOS (voir ci-dessous).

Le pad de la version 52 répertorie les problèmes remarquables et on appréciera si vous ajoutez les problèmes que vous découvrirez.

Vous pouvez suivre les rapports de bogues déjà régulièrement remplis dans le méta-bogue de la version 52.

Problèmes sous macOS

À cause des problèmes existant sous Mac, les versions 51 et 52 n’ont pas été mises à disposition du public des utilisateurs de Mac. Vous pouvez bien sûr télécharger une version Mac de test et signaler tous les problèmes non encore répertoriés.

Donc sur Mac, Thunderbird peut planter au réveil après un repos si vous utilisez Sierra et n’avez pas mis à jour vers la version 10.12.3. Thunderbird peut aussi planter en recevant un email ou au démarrage si macOS est configuré pour donner l’accès à Thunderbird au contacts Mac. Vous trouverez des problèmes supplémentaires dans le pad.

Et si on trouve un bogue ?

Si vous rencontrez un problème :

  • si ça peut être reproduit en mode sans échec, veuillez remplir un rapport de bogue sur Bugzilla@Mozilla et indiquez clairement si le problème est présent aussi dans une version précédente ;
  • si ça ne peut être reproduit en mode sans échec, veuillez déterminer quel module complémentaire cause le problème et faites une demande d’assistance (pas un commentaire) auprès de l’auteur du module ;
  • si vous avez un problème ou une question d’assistance, vous pouvez poster en anglais et clairement indiquer que vous êtes en version bêta.

Mozilla francophone a aussi un forum d’assistance en français pour Thunderbird et un pour les versions en développement dont Thunderbird bêta.

Notes de version bêta

En plus de la compilation ci-dessous des notes de version bêta depuis Thunderbird 45 (il n’y a pas eu de bêta 46 et 48) 47, 49, 50 et 51, Bugzilla répertorie plus de 450 changements (non compris les problèmes intermittents, de compilation, de portage et de tests) :

New

  • New

    Import settings from Becky! Internet Mail

  • New

    In compose, allow separate options for initial mode (Paragraph or Body Text) and behavior of Enter key.

  • New

    Dictionary setting is restored when editing a draft. Content-Language header (RFC 3282) transmitted with message.

  • New

    Chat: XMPP: Support SASL SCRAM authentication mechanism.

  • New

    Calendar: Event can now be created and edited in a tab. (Preview feature: Set preference calendar.item.editInTab to enable)

  • New

    Chat: Support Jabber/XMPP Message Carbons (XEP-280)

  • New

    Optionally remove corresponding data files when removing an account from Thunderbird

  • New

    Possibility to copy message filter

  • New

    Calendar: Event can now be created and edited in a tab

  • New

    Calendar: Processing of received invitation counter proposals

  • New

    Chat: Support Twitter Direct Messages

  • New

    Chat: Liking and favoriting in Twitter

Changed

  • Changed

    Permanently remove Eudora import.

  • Changed

    Removed compose window recycling.

  • Changed

    Mac OX X 10.6, 10.7, and 10.8 are no longer supported.

  • Changed

    IMPORTANT: Changed recipient address entry: Arrow-keys now copy the pop-up value to the input field. Mouse-hovered pop-up value can no longer be confirmed with tab or enter key. This restores the behavior of Thunderbird 24.

  • Changed

    Formatting toolbar is now left in place when delivery format is switched to plain text only.

  • Changed

    Folders backed by mbox storage larger than 4GB are supported without warning (unless preference mailnews.allowMboxOver4GB is set to false)

  • Changed

    IMAP caching now uses Mozilla’s latest caching technology

  • Changed

    IMPORTANT: The way images are included in a compose window has changed. Images are now included as data URIs and not as references to parts of other messages or operating system files. This allows better interoperability with office packages such as MS Office or LibreOffice. Images linked from locations on the internet will no longer be downloaded and attached to the message automatically. This can be changed for each image individually via the Image Properties dialog or globally by setting the preference mail.compose.attach_http_images.

  • Changed

    Messages in IMAP folders read on external device are now filtered by default

  • Changed

    Chat: Removed Yahoo! Messenger support (since Yahoo removed support)

Fixed

  • Fixed

    Dragging and dropping of contacts from the contact list onto an addressbook while All Addressbooks is selected moved only one contact

  • Fixed

    Falsely reported not enough disk space during compacting

  • Fixed

    Draft folder database (and possibly others) was deleted when certain messages were viewed, resulting in loss of locally stored message metadata

  • Fixed

    Invitations to events could not be printed.

  • Fixed

    Delivery Format was not preserved for saved drafts (Auto-Detect|Plaintext|HTML|Both)

  • Fixed

    “Apply columns to…” did not honor special folders

  • Fixed

    Erroneous spaces were inserted when copying CJK text

  • Fixed

    Links were not always detected properly in the message body (terminated early on “|”, some long links not detected at all)

  • Fixed

    Folder view arrows were missing.

  • Fixed

    Menu items for “Edit draft” functionality were missing

  • Fixed

    Plain text composition had wrapping issues.

  • Fixed

    Attachment reminder not showing in various cases.

  • Fixed

    When attachment unavailable, compose showed endless “Attaching…” message instead of error.

  • Fixed

    Table properties stopped showing with double-click of table cell in compose.

  • Fixed

    Threading broken when editing message draft, due to loss of Message-ID

  • Fixed

    “View as plain text” displayed converted HTML part even when plain text part exists.

  • Fixed

    Mail address display at header pane displayed incorrectly if the address contains UTF-8 according to RFC 6532

  • Fixed

    Mail saved as template copied In-Reply-To and References from original email.

  • Fixed

    Additional spaces were inserted when drafts were edited.

  • Fixed

    “Edit as New Message” on a received message pre-filled the Sender as the author rather than the current user.

  • Fixed

    Custom headers (like Disposition-Notification-To) were not set correctly.

  • Fixed

    Recipient addresses were shown in red despite being inserted from the address book in some circumstances.

  • Fixed

    Display name was truncated if no separating space before email address.

  • Fixed

    Embedded image with source URL with ? led to incorrect image reference

  • Fixed

    Reply with selected text containing quote resulted in wrong quoting level indication

  • Fixed

    Reply to own e-mail did not reply with the correct identity.

  • Fixed

    Links in add-on details did not work in Thunderbird 49 beta.

  • Fixed

    Troubleshooting Information was incomplete in Thunderbird 49 beta.

  • Fixed

    Chat: XMPP Resource collisions.

  • Fixed

    Calendar: improved stability when parsing events and tasks.

  • Fixed

    Message preview pane non-functional after IMAP folder was renamed or moved

  • Fixed

    Text encoding of reply sometimes incorrect (uses encoding of last viewed message)

  • Fixed

    Text encoding of message display, reply or forwarded message sometimes incorrect (uses encoding of attachment)

  • Fixed

    “Move To” button on “Search Messages” panel not working

  • Fixed

    Message sent to “undisclosed recipients” shows no recipient (non-functional since Thunderbird version 38)

  • Fixed

    Various corrections when composing messages in paragraph format

  • Fixed

    Calendar: Events are not always printed in the correct timezone (in month and week grid)

  • Fixed

    Editing in paragraph format: Pressing Shift+Enter sometimes doesn’t move the cursor to the next line

  • Fixed

    Long lines in plain text replies not properly wrapped

  • Fixed

    IMAP message part caching

  • Fixed

    Calendar: Events specified in timezone “local time” generate alerts in UTC time


Aidez à tester les versions bêta, vous pouvez faire la différence. Tous les utilisateurs de Thunderbird vous remercieront.


Sources : Thunderbird 52 Testing et Please test Thunderbird 52 today


@Mozinet

Crédit illustrations : Dessins de Mozilla.

Les sections HTML, CSS et JavaScript de MDN sont disponibles en français

TL;DR : Les 1 749 pages de MDN pour les sections HTML/JS/CSS sont désormais disponibles, à jour, en français.

MDN (ou plus longuement le « Mozilla Developer Network ») est un wiki, documentant les technologies web. Depuis quelques jours, l’ensemble des sections relatives à HTML, JavaScript et CSS sont intégralement disponibles en français, à jour par rapport à leurs homologues anglaises.

Logo de MDN

MDN est donc un wiki auquel chacun peut contribuer et la documentation qu’il contient pour les technologies web est « agnostique », autrement dit, il ne s’agit pas de documenter uniquement ce qui est pris en charge par Firefox mais bien de servir l’ensemble des développeurs web, quel que soit le navigateur.

Ces sections contiennent 1 749 pages qui décrivent les trois briques fondamentales du Web que sont HTML (Hypertext Markup Language), CSS (Cascading Style Sheets) et JavaScript. Voyons rapidement ce que chacune contient.

HTML

S’il n’en fallait qu’un, ce serait lui. HTML permet de composer un document grâce à des éléments comme <p>, <img>, <a> (qui sert à créer les liens hypertextes qui tissent la toile du Web) et plein d’autres. MDN contient une référence exhaustive qui décrit chaque élément ainsi que les attributs qui permettent de les paramétrer.

Voici un exemple d’un fragment de code HTML d’une page web :

<p> Et voici une bannière intéressante :
  <a href="https://soutien.laquadrature.net/">
    <img src="https://tech.mozfr.org/img/support_lqdn.png"
             alt="Logo de La Quadrature Du Net pour la campagne de dons" 
             title="Soutenez l'action de La Quadrature Du Net par un don">
  </a>
</p>

Pour les plus nostalgiques des lecteurs, soyez sans crainte, <blink> et <marquee> sont toujours documentés.

La documentation HTML sur MDN

CSS

Le fond, c’est bien, avec la bonne forme, c’est mieux. CSS permet de définir les règles de mise en forme pour les éléments grâce à de nombreuses propriétés, pseudo-classes, pseudo-éléments et autres boîtes et requêtes de média. Chacune des propriétés de la référence est illustrée par un exemple de mise en œuvre et les dernières avancées de ce langage y sont présentées en détails (comme le modèle de grille CSS ou les animations. Il y a même quelques outils destinés à compléter votre arsenal.

Peut-être que, parmi ces 749 pages, vous pourrez trouver comment centrer verticalement une image dans un conteneur…

La documentation CSS sur MDN

JavaScript

Logo JavaScript

Avec bientôt 22 ans au compteur, JavaScript a bien évolué, y compris ces dernières années avec ECMAScript 6 (ou 2015, c’est selon). Sur MDN, ce langage riche, qui ne se cantonne plus au navigateur, est documenté selon plusieurs axes. Il y a tout d’abord un guide dont les 14 chapitres permettent d’appréhender progressivement les concepts de JavaScript. Ensuite, on trouvera la référence, avec une page pour chaque objet, méthode, instruction ou opérateur du langage : cette référence est un outil de précision quand il s’agit de lever le doute sur une imprécision ou un comportement incompréhensible.

Voici un exemple d’un fragment de code JavaScript :

var p1 = Promise.resolve(3);
var p2 = 1337;
var p3 = new Promise((resolve, reject) => {
  setTimeout(resolve, 100, "toto");
});

Promise.all([p1, p2, p3]).then((values) => {
  console.log(values); // [3, 1337, "toto"]
});

La documentation JavaScript de MDN est une des pierres angulaires du wiki et elle est utilisée dans divers outils comme la console de développement ou les aides à l’édition de code. Certes undefined n’est pas une fonction et NaN a un peu de mal à se regarder dans le miroir mais JavaScript ayant conquis de nombreuses plateformes, il n’y a plus tellement d’échappatoires

Note : cette section concerne uniquement le langage JavaScript en tant que tel et non les API web (telles que le DOM, XHR, etc.)

La documentation JavaScript sur MDN

Quelques chiffres

Ce résultat représente environ :

  • plus de 3 ans de travail
  • plus de mots à traduire que les trois tomes du Seigneur des Anneaux (ou que Guerre et Paix, ou que l’intégrale de 50 Nuances de Grey)
  • plus de 13 000 révisions sur MDN (dont de nombreuses mises à jour : imaginez si Tolkien révisait son manuscrit ou ajoutait de nouveaux chapitres)
  • 1 749 pages
CC-BY-SA Goofy©

Contribuer

Au-delà de ces chiffres un peu bêtes, le plus intéressant a été d’apprendre, de découvrir des gens, d’avoir la chance de voyager. Et si la documentation technique peut paraître austère, la rédiger à plusieurs est bien plus agréable. Aussi, n’hésitez pas à contribuer à ce projet. Vous pouvez (sans ordre, ni exhaustivité garantie) :

Si la traduction vous intéresse, je vous invite à lire ce billet et à remplir ce formulaire pour un week-end où vous pourrez mettre le pied à l’étrier.

Remerciements

Si l’introduction d’un livre contient des remerciements, pourquoi n’en irait-il pas de même pour un tel projet ? Naturellement, j’oublierai de nombreuses personnes qui ont participé et qui le méritent, mea culpa.

À ma chère et tendre qui a supporté cette étrange passion et les bruits du clavier, à Goofy et Framasoft qui m’ont lancé sur la traduction collaborative, à Clochix et David pour m’avoir aidé à découvrir MDN, à Jérémie pour les MercrediDoc, à Florian et Jean-Yves pour leur patience, leur aide et leur soutien précieux, à toutes les personnes de la communauté pour les rencontres et les occasions créées…

Merci.

Mozilla au Fosdem 2017

Fosdem stand 2016 Par rapport aux éditions précédentes, le Fosdem a changé de mois. Il se déroule cette année les 4 et 5 février 2017 à Bruxelles en Belgique.

(Re)lisez notre article sur Mamie Fox revient du Fosdem 2016

Ce rendez-vous est un événement européen incontournable qui rassemble des milliers de développeuses et développeurs. Vous pouvez y retrouver des dev très compétents dans leurs spécialités et des personnes très sympathiques. Des membres de la communauté francophone seront bel et bien présents.

Comme à son habitude, Mozilla retrouve sa grande salle, comme il y a 2 ans. Elle est consacrée aux développeurs qui s’intéressent aux projets de la fondation. Ce lieu s’appelle la « DevRoom » et est réservé toute la journée du samedi 4 février. Il vous permettra d’assister à des sessions et des conférences. Elles sont destinées aux développeuses et développeurs intéressés par les logiciels et technologies de Mozilla, et plus généralement aux « hackers » curieux. Vous noterez la diversité des sujets abordés.

Mozilla Devroom comble au FOSDEM 2015, Christos Bacharakis

Le programme

  • 10h30 – Rina Jensen

Qu’est-ce qui motive la communauté open source ? – une exploration qualitative des expériences sous-jacentes et des motivations de l‘open source

  • 11h00 – Pascal Chevrel

Redémarrage de Firefox Nightly – Un projet communautaire autour du canal Firefox Nightly

  • 11h30 – Alex Lakatos

Firefox DevTools Deep Dive

  • 12h00 – Daniele Scasciafratte

Firefox et les WebExtensions

  • 12h30 – Henrik Skupin, Dave Hunt

Firefox : Les Puppet Show – Automatisation de Firefox avec WebDriver en utilisant Selenium et GeckoDriver

  • 13h00 – Nicolas Silva

WebRender – Le moteur graphique de la nouvelle génération de Mozilla

  • 13h30 – Jesus M. Gonzalez-Barahona

Comment Rust est développé – Le journal de développement de Rust

  • 14h00 – Jamey Sharp

Corrode – Les outils d’aide pour migrer de C à Rust

  • 14h30 – Nicolas Trani

Intégration / Maintenance de SpiderMonkey dans un projet à grande échelle

  • 15h00 – István Szmozsánszky

Apprendre l’IoT et le codage avec des jeux HTML5 – Introduction de Clouduboy et Happy Code Friends

  • 15h30 – Eugenio Petullà

Introduction à A-Frame – Construire la réalité virtuelle sur le Web

  • 16h00 – Ioana Chiorean

(Mobile) Compatibilité Web – Pourquoi est-il important de s’intéresser aux utilisateurs de différentes plates-formes ? Comment les débloquer ?

  • 16h30 – Daniel Stenberg

C’est quoi HTTP/2 ? Qu’est qui vous attend ?

  • 17h00 – Robert Kaiser

Les identifiants web après Persona – Comment j’ai résolu les connexions sur mes petits sites web

  • 17h30 – Leo McArdle

Discourse, le développement pour débutant

  • 18h00 – Kristi Progri, Gloria Dwomo

Recherche de l’utilisateur sur la diversité – Devenir un meilleur auditeur et les femmes dans les technologies open source. Développer une compréhension plus profonde des minorités dans la technologie.

  • 18h30 – Raegan MacDonald

Ne brisez pas l’internet ! Mozilla Copyright Campaign in Europe.

Vous pouvez avoir une vue d’ensemble de cette journée de conférences dans l’agenda détaillé de Mozilla pour le FOSDEM.

Stand Mozilla Fosdem 2016

Passez nous voir sur notre stand où de nombreuses surprises et nouveautés vous attendent. Ce sera l’occasion de rencontrer les Mozilliens présents. C’est gratuit, n’hésitez pas à venir. C’est vraiment l’endroit où se rencontrer pour partager des idées et collaborer !

Logo Fosdem 2017

9 h à 19 h
Université libre de Bruxelles (ULB)
Campus du Solbosch
Av. F. D. Roosevelt 50
1050 Bruxelles
Belgique

À très vite…

@hellosct1


Notre précédent événement : Premier TupperRust à Lyon le 2 février

Crédit photos :

N° 1 et 3 : Hellosct1. Tous droits réservés.

N° 2 Christos Bacharakis sous licence CC By-NC-SA 2.0.

La confidentialité, ça vous parle ? Aujourd'hui et tous les autres jours, protégeons notre vie privée

En cette journée de la protection des données, Mozilla aimerait savoir ce que la vie privée en ligne représente pour vous grâce à ce bref sondage en français.

Mozilla safepar Denelle Dixon-Thayer, directrice des affaires juridiques et commerciales de Mozilla, le 26 janvier 2017,

Dans un monde où les applications, les services et les appareils sont tous alimentés par nos données personnelles, il est plus important que jamais d’amener les gens à en prendre conscience et les aider à maîtriser leur confidentialité. Aujourd’hui, c’est le jour de la vie privée et nous sommes heureux chez Mozilla de contribuer à une journée qui redonne le pouvoir aux individus et demande aux entreprises de respecter leur vie privée, de conserver leurs données en lieu sûr et de leur permettre d’avoir confiance.

Chez Mozilla, c’est tous les jours le jour de la vie privée. Qu’est-ce à dire ? Le respect de la vie privée, la sauvegarde des données et la confiance sont des principes inscrits au cœur de Mozilla, dans nos produits et tout ce que nous créons. C’est parce que nous ne sommes pas une entreprise comme les autres. Nous sommes aussi parmi les plus ardents défenseurs d’Internet et les protecteurs de sa bonne santé. Nous nous battons pour faire progresser Internet et le protéger, nous en faisons notre mission parce que nous pensons qu’Internet est une ressource globale partagée qui doit demeurer ouverte et accessible à tous.

Data Privacy Day

Respecter la vie privée

Mozilla a beaucoup à partager pour cette journée de la protection des données.

Aujourd’hui, nous avons lancé mondialement le nouveau navigateur orienté vie privée Firefox Focus, disponible pour iOS dans de nombreuses langues et avec de meilleures possibilités de choix pour les recherches. Et la dernière version de Firefox sortie cette semaine ajoute des alertes claires pour les utilisateurs sur des sites potentiellement dangereux qui demandent des mots de passe.

(Re)lisez notre article sur la version 51 de Mozilla Firefox sortie mardi.

Nous avons lancé la première version du bulletin de santé d’Internet, avec la vie privée et la sécurité comme premier indicateur d’un Internet en bonne santé. Un Internet sain est privé et sûr. Les internautes doivent pouvoir avoir de meilleures possibilités de choix sur quelles informations ils partagent avec quelles organisations et pour quels avantages. Ils doivent avoir la liberté de s’exprimer sur Internet sans surveillance injustifiée. Et, ils doivent pouvoir protéger leurs informations contre les attaques.

Nous avons demandé à la nouvelle administration présidentielle américaine de donner la priorité à Internet dans leur travail et plus précisément dans le domaine de la cybersécurité, car toutes les problématiques les plus essentielles qui touchent les internautes sont liées à la cybersécurité.

Nous avons insisté pour que les entreprises, les gouvernements et les consommateurs prennent leurs responsabilités pour gagner davantage de cybersécurité, et nous avons accompli notre part. Il existe un besoin pour les gouvernements, les entreprises technologiques et les utilisateurs de travailler ensemble sur des sujets comme le chiffrement, les vulnérabilités de sécurité et la surveillance.

Nous continuerons à collaborer avec les gouvernements, les entreprises et les consommateurs pour que votre confidentialité soit préservée et qu’Internet soit aussi sûr que possible.

Protéger les données

Que pouvez-vous faire pour protéger la confidentialité de vos données ? Pour commencer, utilisez des applications de confiance comme Firefox.

Vos informations personnelles sont partagées par les sites web et les applications, comme de petits cailloux semés sur le Web. Il est important de savoir jusqu’à quel point un service web ou une application vous permettent de garder le contrôle de vos données, de votre navigation et de connaître leurs politiques de confidentialité. Vous devriez aussi savoir comment chacun de vos appareils, services et comptes gère et utilise vos données personnelles.

Vous pouvez améliorer la confidentialité de vos données au quotidien en suivant les recommandations basiques qui suivent. Vous pouvez bien sûr diffuser ces bonnes pratiques parce qu’elles contribuent à créer un Internet plus sûr pour des millions de personnes en ligne.

  • Verrouillez vos identifiants : utilisez des mots de passe robustes et les outils d’authentification disponibles les plus forts, pour protéger vos comptes en ligne et vos informations personnelles. Richard Barnes a publié un billet pour proposer d’autres astuces pour améliorer la sécurité des mots de passe.
  • Maintenez vos machines en bonne santé : assurez-vous que tous vos appareils connectés à Internet, vos services web et applications sont bien à jour avec la dernière version des logiciels et que la mise à jour automatique est activée si possible. Mettre à jour vos logiciels était la recommandation principale que vous donnait Mozilla lors de la précédente journée de la vie privée.
  • Ne perdez pas de vue que vos données personnelles ont une valeur financière : protégez-les à leur juste valeur, ça concerne tout depuis votre géolocalisation jusqu’à l’historique de vos achats en ligne. Soyez conscient⋅e des informations vous concernant qui sont partagées en ligne et gardez-en le contrôle.
  • En cas de doute, supprimez : les cybercriminels sont sournois et utilisent souvent des liens dans un courriel, sur les médias sociaux et les publicités pour pirater vos informations personnelles. Même si vous connaissez la source, si quoi que ce soit vous semble douteux, ne cliquez pas, supprimez !
  • Partagez avec précaution : prenez un temps de réflexion avant de poster. Tenez compte des destinataires du message et de la façon dont il va être perçu, dans l’immédiat mais aussi à long terme. Et ne postez pas un message sur quelqu’un d’autre que vous n’aimeriez pas qu’on publie sur vous-même. Mozilla peut vous fournir des astuces très utiles pour partager sans excès sur Facebook, Twitter et Instagram.
  • Maîtrisez votre identité en ligne : pensez à limiter les destinataires de vos informations en ligne et la manière de les partager. Assurez-vous que les paramètres de sécurité et confidentialité de vos applications et sites web sont conformes à ce que vous souhaitez.

Établir la confiance

Nous croyons que la vie privée en ligne est un droit fondamental et que les gens devraient pouvoir contrôler leurs données en toute transparence. Si les utilisateurs avaient le choix et pouvaient contrôler les données qu’ils partagent, ils auraient davantage confiance dans l’ensemble du système.

Si vous êtes dans un secteur économique ou un développeur qui traite des données utilisateur, vous devriez toujours travailler à créer une meilleure relation de confiance avec vos utilisateurs à propos de leurs données. Établir la confiance avec vos utilisateurs pour leurs données ne doit pas être compliqué. Mais cela veut dire que vous devez penser à la vie privée et la sécurité de l’utilisateur dans tous les aspects de votre produit. Lisez le billet de Jishnu Menon à propos des pratiques de données légères pour davantage d’informations.

Beaucoup des entreprises avec lesquelles vous êtes en rapport sur Internet demandent votre confiance sans rien en échange. Vous interagissez avec elles chaque jour, mais vous ne pouvez pas vraiment dire si elles assurent vos arrières en coulisses. Elles ne vous proposent pas de choix éclairés sur votre vie privée. Elles sont fiables mais pas nécessairement dignes de confiance. Chez Mozilla, nous nous efforçons d’être les deux. Marshall Erwin a plus à partager sur ce que signifie être une entreprise fiable et une entreprise digne de confiance.

Joyeuse journée de la protection des données !

Mozilla participe aujourd’hui à l’événement de l’Alliance nationale pour la cybersécurité pour discuter davantage de la façon de respecter la vie privée, de protéger les données et d’établir la confiance. Vous pouvez regarder l’événement et nous en partagerons un résumé plus tard.

Nous espérons que vous avez trouvé des informations utiles dans cet article pour vous aider à être plus conscient·e de votre vie privée en cette journée de la protection des données.



Traduction et relecture : Goofy, Mozinet, Théo, Banban, Usul et anonymes

Mozilla Firefox 51

After the floodFirefox 50 est sorti voici deux cycles de développement et de distribution de Firefox. Ce n’est pas que Firefox 51 qui sort aujourd’hui ait raté le train voici 6 semaines, mais que Mozilla a repoussé la sortie de la version majeure du jour pour sortir une version mineure de sécurité. Mozilla a ainsi tenu compte des fêtes que ses employé·e·s ont pu passer dans de meilleures conditions.

Notes de version : ordinateur (desktop), Android et développeurs.

Des progrès importants sont faits dans cette version pour la vidéo (dont les jeux 3D), le son, le multiprocessus, et la sécurité et la vie privée de l’utilisateur.

Codec vidéo FLAC

Free Lossless Audio Codec (FLAC) est un codec libre de compression audio sans perte développé par la fondation Xiph.org.

La fondation « Xiph.org » est une organisation à but non lucratif qui s’oppose au mouvement de privatisation dans le domaine des formats de données multimédia en développant des logiciels libres et des algorithmes de compression multimédia libres de brevet. Elle a été fondée en 1994 par Chris Montgomery, également inventeur du format conteneur Ogg (source Wikipédia).

FLAC réduit la taille des fichiers audio sans supprimer d’information comme le fait le MP3 par exemple. FLAC est un format ouvert et n’est pas soumis au paiement de redevances.

FLAC est pris en charge nativement par Android et Windows 10 (mais pas dans Edge). Chrome devrait le prendre en charge dans sa version 56 à sortir la semaine prochaine. Firefox est donc le premier navigateur majeur à prendre en charge FLAC.

Firefox prend en charge FLAC dans les conteneurs Ogg et FLAC. Il est aussi possible désormais de lire des fichiers MP4 encodés avec FLAC, avec ou sans le streaming natif MSE.

Les amateurs de bon son vont être contents.

Lecteur FLAC de Firefox 51

Performances vidéo

Firefox 51 va améliorer les performances vidéo pour les utilisateurs sans accélération graphique (les pauvres). Ils verront moins d’usage du processeur et une meilleure expérience en plein écran.

Rendu vectoriel 2D

Firefox utilise désormais Skia, une bibliothèque logicielle libre graphique d’images vectorielles 2D gérée par Google, pour le rendu de contenu.

Skia Graphics Library Skia

WebGL2

webgl2 transform feedbackLa version 2 de WebGL, une interface de programmation de 3D dynamique pour les pages et applications HTML5 basée sur OpenGL ES 3.0, est activée par défaut introduisant de nouvelles fonctionnalités dans Firefox.

Firefox est le premier navigateur à prendre en charge le nouveau standard WebGL2, permettant aux développeurs d’utiliser sur le web des graphiques 3D saisissants. Développé sur la base solide de WebGL1, WebGL2 permet aux créateurs de contenu d’accéder à des options de rendus accélérés plus modernes tels que la fonctionnalité de texture étendue et la gestion dynamique des éléments graphiques. Cela permettra aux développeurs de créer des contenus visuels plus sophistiqués et attrayants en ligne.

L’ensemble des fonctionnalités WebGL2 est supporté par Windows, macOS et Linux. Les développeurs cherchant plus d’informations sur WebGL2 peuvent lire plus à ce sujet sur le blog Hacks.

Si les internautes souhaitent essayer la démo de WebGL2, il suffit de mettre à jour Firefox 51 et consulter After the Flood (Après le déluge) de PlayCanvas.*

Démo WebGL2 : After the Flood (PlayCanvas) sur YouTube

Réactivité du multiprocessus

Le billet d’annonce de Mozilla donne des nouvelles du projet e10s pour l’inclusion du multiprocessus dans Firefox :

L’année dernière, Mozilla a commencé à déployer le multiprocesseur de Firefox pour les utilisateurs sur desktop. Au lieu d’ouvrir Firefox avec un seul processeur, Firefox s’exécute dorénavant avec deux processeurs : un pour l’interface utilisateur du navigateur et l’autre pour le contenu de la page web. En conséquence, Firefox est plus rapide et plus réactif. Actuellement, plus de la moitié des utilisateurs sur desktop utilisent Firefox avec plusieurs processeurs. Avec cette mise à jour, Mozilla poursuit le déploiement de Firefox multiprocesseur afin que le plus gros nombre puisse en profiter, y compris les utilisateurs d’appareils tactiles Windows avec les options d’accessibilité activée, ainsi que les navigateurs supportant la lecture de droite à gauche.*

Mozilla signale que le passage d’un onglet à l’autre est meilleur avec un e10s encore plus rapide.

La page interne « about:performance » affiche désormais l’utilisation de chaque processus.

Mémoire utilisé par tous les processus de Firefox dans about:performance

Sécurité et vie privée

Enregistrement des mots de passe

Firefox enregistrera désormais les mots de passe même pour les formulaires n’ayant pas d’événements de soumission.

Le panonceau d’enregistrement d’un mot de passe qui permet de modifier l’identifiant et le mot de passe dispose maintenant d’une case à cocher pour afficher le mot de passe.

Panonceau de mot de passe avec case Afficher le mot de passe

Pour votre sécurité ce choix n’est pas persistant de l’enregistrement d’un mot de passe à l’autre.

Avertissement de mot de passe non sécurisé dans Firefox

Comme vous avez pu le découvrir tout récemment sur ce blog, parmi les plans de Mozilla pour avertir des dangers des pages web non sécurisées, « afin de bien attirer l’attention des utilisateurs sur le risque qu’ils courent, à partir de ce mois dans Firefox 51, les pages web qui demandent un mot de passe mais qui n’utilisent pas HTTPS afficheront un cadenas gris barré de rouge dans la barre d’adresse » (voir aussi l’assistance de Firefox).

panonceau de connexion non sécurisée

Cliquer sur l’icône « i » affichera les messages « Connexion non sécurisée » et « Les identifiants saisis sur cette page pourraient être compromis ».

Google Chrome fera de même à partir de Chrome 56, mardi.

Pistage

Pour mieux protéger la vie privée de ses utilisateurs, Firefox ne renverra plus le temps de charge de la batterie restant à la seconde près mais une valeur arrondie au quart d’heure le plus proche. Cela évitera l’identification de l’utilisateur grâce à son empreinte numérique.

Confusion de type MIME

Pour réduire les risques d’attaque par confusion de type MIME dans Firefox, sa version 51 bloque dorénavant le JavaScript servi avec le mauvais type MIME.

Bulletin de sécurité

Firefox 51 est aussi une version de sécurité. Elle corrige 24 vulnérabilités de sécurité dont 5 classées en critique.

Zoom dans la barre d’adresse

C’est une des modifications de l’interface de Firefox que celle de l’indication dans la barre d’adresse du niveau du zoom en pourcentage quand cette valeur est différente de la valeur par défaut (100 %). Cliquer sur cette valeur remet le zoom par défaut.

Zommer dans Firefox 51 avec indicateur de barre d'adresse

Langues

Firefox 51 pour ordinateur accueille le kabyle (kab) et le géorgien (ka), mais retire le biélorusse (be). Firefox pour Android retire aussi le biélorusse et ajoute le népalais (ne-NP), le bulgare (bg) et le kabyle.

Voir toutes les langues de Firefox.

D’autres nouveautés

Firefox 51 pour ordinateur et pour Android améliore la fiabilité de la synchronisation des données du navigateur.

L’ensemble de bibliothèques conçues pour supporter le développement multiplateforme d’applications clientes et serveurs sécurisées, Network Security Services (NSS), a été mis à jour pour la version 3.28.1.

Firefox 51 met en œuvre complètement la version 2 du standard du W3C IndexedDB, « une importante mise à jour pour un puissant standard d’API dédié au stockage local »*.

WebRTC, le standard web de transmission en continu (streaming) de l’audio/vidéo et le partage de données entre les navigateurs clients (P2P), prend désormais en charge par défaut le codec vidéo VP9 (ouvert et sans redevance, développé par Google). C’est dorénavant le second choix après VP8.

Mozilla a dans cette version supprimé la plupart des API de sa fonction de partage Social API qui permettait aux sites, réseaux sociaux, messagers… de s’intégrer à l’interface du navigateur, mais qui n’a jamais vraiment pris. Seuls les widgets du panneau partage (share) restent dans Firefox 51.

Des API uniquement incluses dans Gecko pour feu Firefox OS ont été supprimées.

Voir aussi les changements pour Firefox 51 concernant les WebExtensions (l’avenir des extensions dans Firefox) sur le blog des modules complémentaires de Mozilla.


(*) dans Firefox améliore le gaming avec WebGL2 et met en garde contre les sites internet non sécurisés

Vérifiez que vous avez bien la dernière version : menu > ? > À propos de Firefox.

Le prochain train est attendu le mardi 7 mars 2017 avec Firefox 52.

Télécharger Firefox pour ordinateur

Installer Firefox pour Android


@Mozinet

Notre article de la version précédente : Mozilla Firefox 50