MozFR

Résultats du post-mortem analysant la panne des modules complémentaires

Panne d'un vaisseau spatial dans un désert (Artturi Mantysaari sur Pixabay) Eric Rescorla sur Mozilla Hacks le 12 juillet 2019

Comme mentionné dans mon précédent billet, nous avons conduit une analyse post-mortem de la panne des modules complémentaires. Désolé pour le retard. Nous avions espérer publier cette analyse en cours de semaine, mais cela n’a pas pu être le cas. Il a fallu faire beaucoup plus de recherches approfondies que prévu. Quoi qu’il en soit, nous sommes maintenant prêts à vous faire part des résultats. Ce billet donne une vue d’ensemble de haut niveau de nos découvertes. Plus de détails sont disponibles dans le rapport d’incident de Sheila Mooney et le rapport technique de Matt Miller et Peter Saint-Andre.

Analyse de la cause principale

La première question que tout le monde se pose est « comment avez-vous pu laisser cela se passer ? ». Vu de très haut, l’histoire semble simple : nous avons laissé le certificat expirer. Cela ressemble à un simple problème de planification, mais après plus d’investigations cela s’est avéré plus compliqué : l’équipe responsable du système générant les signatures savait que le certificat allait expirer mais pensait (à tort) que Firefox ignorait les dates d’expiration. Une des raisons de cette incompréhension tient au fait que lors d’un incident précédent nous avions désactivé la vérification des certificats d’entités finales, et cela a créé une confusion sur le statut de la vérification des certificats intermédiaires. De plus, le programme d’assurance qualité (QA) de Firefox n’intégrait pas de tests de l’expiration des certificats (et plus généralement de tests du comportement du navigateur à des dates futures) et par conséquent le problème n’a pas été détecté. Cela semble avoir été un oubli fondamental dans notre programme de test.

La leçon ici est donc : 1. nous devons avoir de meilleures communication et documentation de ces parties du système et 2. cette information doit être remontée à notre équipe d’ingénierie et d’assurance qualité pour être certain que nous ne rations rien. Le rapport technique donne plus de détails.

Diffusion du code

Comme je l’ai mentionné précédemment, une fois que nous avons un correctif, nous avons décidé de le diffuser via le système d’Études (une partie du système que nous appelons « Normandy » en interne). Le système d’études n’est pas un choix évident pour ce type de déploiement, car il a été conçu pour déployer des expérimentations et non des correctifs. De plus, parce que les permissions du système d’Études sont couplées à la télémétrie, cela signifiait que certains utilisateurs et certaines utilisatrices devaient activer la télémétrie pour recevoir le correctif, impliquant que Mozilla allait temporairement collecter plus de données que nous voulions réellement, et que nous avons donc dû supprimer.

Ce qui pose naturellement la question : « n’y avait-il d’autres moyens de déployer le correctif ? », question à laquelle nous répondons « en quelque sorte ». Nos autres mécanismes principaux de déploiement de code aux utilisateurs et utilisatrices sont les versions mineures et un système appelé « Balrog ». Malheureusement, tous deux sont plus lents que Normandy : Balrog vérifie les mises à jour toutes les 24 heures tandis que Normandy vérifie toutes les 6 heures. Parce que le problème a touché beaucoup d’utilisateurs et d’utilisatrices, sa correction était de la plus haute priorité. Le système d’Études était donc le meilleur choix technique.

La leçon est donc que nous avons besoin d’un système qui permette des mises à jour rapides qui ne soit couplées ni à la télémétrie, ni au système d’Études. La propriété recherchée est la possibilité de déployer rapidement une mise à jour vers n’importe quelle instance de Firefox ayant les mises à jours automatiques activées. C’est une fonctionnalité sur laquelle notre ingénierie travaille déjà.

Correctifs incomplets

Durant les semaines suivant cet incident, nous avons publié un nombre important de correctifs, dont huit versions du système de modules complémentaire et six versions mineures. Dans certains cas, ces multiples correctifs ont été nécessaires car des cibles du déploiement plus anciennes exigeaient un correctif séparé. Dans d’autres cas, c’était une conséquence de défauts d’un correctif précédent que nous avions ensuite à corriger avec un travail supplémentaire. Bien sûr, les défauts dans les logiciels ne peuvent être complétement éliminés, mais le rapport technique montre qu’au moins dans certains cas, un haut niveau d’urgence combiné à un manque de ressources de contrôle qualité disponibles (ou au moins des problèmes de coordination autour du contrôle qualité) a amené à des tests qui étaient moins complets que ce que nous aurions voulu.

La leçon est que lors d’incident de ce type, nous devons nous assurer que non seulement nous enrôlons du personnel de management, d’ingénierie et d’opérations (comme nous l’avons fait) mais aussi que nous avons les contrôles qualité disponibles pour tester les inévitables correctifs.

Pour en savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos découvertes, je vous invite à lire les rapports détaillés que nous avons rédigés. Et comme à chaque fois, si tout cela ne répond pas à vos questions, n’hésitez pas à m’envoyer un courriel à ekr-blog[ad]mozilla[point]com.

À propos d’Eric Rescorla

Eric est directeur technique (CTO) de l’équipe Firefox chez Mozilla.

Note du rédacteur : 12 juillet, 13h52 heure du Pacifique – mise à jour de la fréquence de mise à jour de Balrog et ajout d’un peu de contexte.


Nos traductions sur cette panne



Traduction et relecture : Cajuteq, Mozinet, Vincent, Mossroy et anonymes

Précédent article sur Firefox : Tester l’incrustation vidéo (Picture-in-Picture) dans Firefox 69 bêta et Developer Edition

Avez-vous déjà eu besoin de parcourir une recette tout en regardant une vidéo de cuisine ? Ou avez-vous peut-être déjà voulu regarder l’enregistrement d’une conférence tout en consultant les diapositives d’une formation ? Ou peut-être que vous vouliez regarder quelqu’un jouer à des jeux vidéo en streaming tout en travaillant…

Crédit illustration ajoutée à la traduction : Artturi Mäntysaari sous licence permissive Pixabay.

Objets connectés et vie privée : dites à Amazon qu’il est temps !

Les objets connectés vendus sur Amazon n’ont pas l’obligation d’être soumis à une politique de confidentialité. Demandez à Amazon de changer sa politique afin que les consommateurs et consommatrices puissent faire des choix éclairés concernant les risques d’atteinte à la vie privée que représentent les objets connectés.

Signer la pétition

Bonjour,

Tout objet connecté devrait avoir une politique de confidentialité.

Cependant, la triste réalité est qu’un nombre incalculable d’objets connectés sont vendus sans aucune information sur la manière dont ils traitent et utilisent les données personnelles.

Amazon.fr est l’un des principaux distributeurs d’objets connectés, mais, pour le moment, il n’est pas nécessaire que les objets connectés vendus sur son site disposent d’une politique de confidentialité, même basique. Nous appelons donc Amazon à exiger des vendeurs tiers d’objets connectés qu’ils publient une politique de confidentialité avant de pouvoir répertorier leurs produits sur Amazon.

Soutenir notre initiative

Des thermostats et sonnettes aux diffuseurs d’huiles essentielles et aux montres, de plus en plus d’objets connectés sont maintenant sur le marché et bon nombre de ces produits connectés sont fabriqués et vendus par des entreprises douteuses, souvent même sans un site web qui aurait pu donner un peu plus confiance.

Bien que disposer d’une politique de confidentialité ne soit pas une solution miracle, c’est un indicateur que les entreprises ont réfléchi à leur approche en matière de protection de la vie privée. L’année dernière, en partenariat avec l’Internet Society et Consumers International, nous avons publié un ensemble de normes minimales de sécurité pour les objets connectés. L’une de ces normes concerne les politiques de confidentialité et demande à ce que les produits disposent de politiques de confidentialité « facilement accessibles, rédigées dans un langage facile à comprendre et appropriées pour la personne utilisant l’appareil ou le service une fois la vente conclue. ». Nous avons déjà demandé à Amazon d’adopter ces normes et désormais nous mettons la pression. Bien qu’Amazon permette aux vendeurs de publier une politique de confidentialité, elle n’est toujours pas obligatoire.

Amazon fournit aux vendeurs tiers une plate-forme massive pour commercialiser leurs produits. Actuellement, Amazon donne à beaucoup de ces produits une apparence de légitimité – certains se sont même vus attribuer la mention « Amazon’s Choice » ou « N°1 des ventes ».

Alors que la confiance de ses clients est en jeu, Amazon devrait procéder à ce simple changement, ce qui constituerait un pas en avant pour réduire les atteintes à la vie privée et les vulnérabilités de sécurité de nombreux produits de consommation.

Merci de votre engagement.
Ashley Boyd et l’équipe Mozilla


Traduit par la communauté Mozilla francophone

Vous pouvez vous inscrire aux messages de Mozilla et les recevoir directement dans votre boîte aux lettres électronique.

Tester l'incrustation vidéo (Picture-in-Picture) dans Firefox 69 bêta et Developer Edition

Cette vidéo est en cours de lecture en mode incrustationSur Mozilla Hacks, le 10 juillet 2019

Avez-vous déjà eu besoin de parcourir une recette tout en regardant une vidéo de cuisine ? Ou avez-vous peut-être déjà voulu regarder l’enregistrement d’une conférence tout en consultant les diapositives d’une formation ? Ou peut-être que vous vouliez regarder quelqu’un jouer à des jeux vidéo en streaming tout en travaillant.

Nous avons récemment diffusé une version de Firefox sur nos canaux bêta et Developer Edition pour Windows incluant une fonctionnalité expérimentale destinée à vous permettre de faire tout cela plus facilement.

L’incrustation vidéo (Picture-in-Picture) vous permet de sortir une vidéo de là où elle est lue pour l’afficher dans une sorte de fenêtre spéciale qui reste constamment au-dessus de toutes les autres. Vous pouvez ensuite déplacer cette fenêtre partout ou la redimensionner selon vos besoins.

Il y a deux manières d’extraire une vidéo vers la fenêtre d’incrustation :

Via le menu contextuel

Si vous ouvrez le menu contextuel sur un élément <video>, vous verrez parfois le menu contextuel de média qui ressemble à cette capture :

Menu contextuel par défaut qui apparaît sur un élément video avec l'item de menu Incrustation vidéo surligné.

Il y a un item de menu Incrustation vidéo dans ce menu contextuel que vous pouvez utiliser pour déclencher la fonctionnalité.

Beaucoup de sites cependant rendent difficile l’accès au menu contextuel des éléments <video>. YouTube, par exemple, passe outre le menu contextuel par défaut au profit du sien.

Vous pouvez obtenir le menu contextuel natif par défaut, soit en appuyant sur la touche Maj tout en cliquant-droit, soit en doublant le clic-droit. Nous estimons cependant que ce n’est pas le geste le plus évident pour accéder à la fonctionnalité. Nous avons donc été amenés à créer un autre mécanisme de déclenchement : le bouton flottant d’incrustation de vidéo.

Via le nouveau bouton d’incrustation vidéo

Le bouton flottant d’incrustation vidéo apparait quand vous survolez des vidéos avec le curseur de la souris. C’est un petit rectangle bleu qui s’étend quand vous le survolez. Cliquer sur le rectangle bleu ouvrira la vidéo en dessous dans la fenêtre du lecteur incrusté.

Le bouton d'incrustation vidéo par-dessus un élément video sur YouTube.

Veuillez noter que le bouton n’apparaît pas au survol de toutes les vidéos. Nous ne l’affichons que pour les vidéos qui comprennent une piste audio et qui sont d’une taille et d’une longueur de lecture suffisantes.

L’avantage du bouton est que nous pensons que nous pouvons le faire fonctionner pour la plupart des sites tels quels, sans que nous demandions aux auteurs et autrices une quelconque modification de leur site.

Utilisation de la fenêtre du lecteur incrusté

La fenêtre d’incrustation vidéo vous donne aussi la possibilité de rapidement lire ou mettre sur pause la vidéo – survoler la vidéo avec votre souris dévoilera ces commandes, ainsi qu’une commande pour fermer la fenêtre et une pour fermer la fenêtre tout en vous ramenant à l’onglet d’où vous venez.

Nous aimerions avoir vos retours d’expérience

Nous travaillons toujours à concevoir la meilleure accessibilité au clavier, ainsi que sur certains problèmes sur la façon dont la vidéo est affichée à des tailles de fenêtre extrêmes. Nous avons voulu donner aux utilisateurs et utilisatrices sur Windows de Firefox bêta et Developer Edition la chance d’essayer la fonctionnalité et de nous faire connaître vos impressions. Nous utiliserons l’information que nous recueillons pour déterminer si nous avons la bonne interface pour la plupart des utilisateurs et utilisatrices, ou si nous devons retourner à notre table à dessin.

Nous sommes particulièrement intéressés par vos retours sur le bouton sur la vidéo – c’est un équilibre subtil entre facilité de découverte et dérangement. Nous voulons également nous faire une idée plus claire de l’endroit où le bouton bleu se retrouve pour les internautes naviguant sur des sites bien réels.

Procurez-vous une copie à jour de Firefox 69 bêta ou Developer Edition pour Windows et donnez une chance à l’incrustation de la vidéo ! Si vous avez des commentaires constructifs à partager, voici un formulaire en anglais que vous pouvez utiliser pour nous les soumettre.

Joyeux tests !

À propos de Mike Conley

Ingénieur travaillant sur Firefox pour ordinateur

À propos d’Andreas Bovens

Directeur de plateforme produit chez Mozilla. Dirige une équipe formidable de directeurs produit sur des choses portant sur Gecko et GeckoView.

Note des rédacteurs : nous avons mis à jour cet article le 11 juillet 2019 pour indiquer que la fonction d’incrustation n’est actuellement activée que sur les versions Firefox 69 bêta et Developer Edition sur Windows. Nous nous excusons pour les utilisateurs et utilisatrices sur macOS et Linux qui se seraient emballées, et nous espérons activer cette fonctionnalité sur ces plateformes une fois qu’elle aura atteint nos standards de qualité.




Traduction et relecture : Mozinet, Théo et anonymes

Précédent article sur Firefox : Firefox : panda roux ou renard ?

À l’occasion de la publication des nouveaux logos de la famille Firefox, le débat réapparaît de savoir si Firefox est un panda roux ou un renard…

Cette traduction comme la version originale sont disponibles sous les termes de la licence CC By-SA 3.0.

Les illustrations ont été francisées lors de la traduction.

SeaMonkey 1.0 – 2 juillet 2005 – Coup d'œil dans le rétro

Logo SeaMonkeyFirefox n’est pas né de nulle part. Il est le fruit d’une riche histoire. Découvrons-en un événement marquant.

Aujourd’hui, nous fêtons les 14 ans du projet SeaMonkey. Pas plus que le firefox n’est un « renard de feu », le seamonkey n’est pas un « singe de mer ». Le logo du projet est un petit crustacé à l’histoire étrange, choisi cinq mois après le choix du nom.

Nous vous avons déjà raconté comment la suite Mozilla avait été abandonnée définitivement par Mozilla deux ans après le recentrage du développement au profit de deux logiciels autonomes Firefox et Thunderbird (comme on les appelle maintenant).

Des membres de la communauté ont exprimé le désire de continuer la suite Internet. Mozilla a accepté et a continué son soutien en infrastructure à ces bénévoles qui se sont organisés en un Council chargé de la direction du projet.

14 ans après, le développement de SeaMonkey, basé sur le code de Firefox et de Thunderbird avec une interface, des fonctions et des préférences propres, continue grâce à une poignée de volontaires, et pas sans difficultés. Depuis quelques années, le rythme des sorties a bien baissé. La dernière version remonte au 27 juillet 2018.

SeaMonkey browser sous Linux

Après un long moment de pause dans le développement des nouvelles fonctionnalités, le projet de client de courriel et messagerie instantanée Thunderbird, dont la direction a été abandonnée par Mozilla à la communauté, a adopté le modèle de direction du projet SeaMonkey avec un Council qui détermine la feuille de route de développement de Thunderbird et a sorti en 2015 sa première version majeure avec des nouveautés menée par la communauté.

À l’heure où tous les principaux navigateurs web sont autonomes et visent une interface épurée, SeaMonkey apparaît comme une bête curieuse, réminiscence d’un temps où l’on naviguait au sein de suites applicatives telles Netscape et Opera aux débuts du Web.

SeaMonkey suite applicative

Et vous, utilisateurs et utilisatrices de Firefox, aviez-vous entendu parlé du vénérable SeaMonkey ?

Un souvenir ? Une idée ? Racontez-nous votre histoire de Mozilla et du logiciel libre.


Mozinet


Le précédent coup d’œil dans le rétro : Naissance de Firefox pour Android – 29 mars 2011

En mars 2011, Mozilla lançait une nouvelle version de Firefox longtemps attendue : Firefox 4. Cette dernière version majeure de l’ancien paradigme de développement dans lequel il fallait attendre les nouveautés pendant un an ou plus est sortie pour Linux, Mac OS X, Windows, mais aussi pour Android et Maemo, deux systèmes d’exploitation mobiles…

Article issu d’une première version publiée pour feu Firefox OS.

Crédit illustration : logo SeaMonkey créé par Alex Butin

Capture n° 2 navigateur SeaMonkey sous Linux

Succès pour les 10 ans des Geek Faëries

Geek faeries 2019 - Stand Mozilla Cette 10ᵉ édition des Geek Faëries s’est déroulée du 7 au 9 juin 2019 dans la cour du château de Selles-sur-Cher dans le Loir-et-Cher (voir notre annonce) et fut un très grand succès, malgré une invitée surprise : la tempête qui s’est invitée à la fête. Elle a principalement handicapé l’installation de cette édition, provoquant un léger retard de démarrage. Les organisateurs ont su rattraper le retard en abattant un énorme travail durant la nuit pour accueillir les exposants et le public dès le samedi. Ainsi, les festivités ont pu commencer.

Dès l’ouverture, le vendredi soir, le château s’est retrouvé envahi par le public se répartissant dans les plusieurs petits villages : jeux de sociétés, consoles et les concerts.

Mais très rapidement, les autres villages ont pris leur place dans la cour du château pour faire découvrir la passion de chaque exposant, ainsi que les autres univers.

Geek faeries 2019 - Stand Mozilla

Le village du Libre était regroupé sous deux tentes pour expliquer, montrer et faire découvrir la puissance du Libre.

Du côté de Mozilla, nous avons fêté les 10 ans du festival à notre manière.

Geek faeries 2019 - Stand Mozilla

Tout d’abord, les organisateurs et organisatrices nous avaient mis à disposition une ossature de 3 cabines avec un ordinateur pour le projet Common Voice. Nous les remercions chaleureusement.

(Re)lire : Ne perdez pas la voix ! Common Voice

Ce fut pour nous une première pour nous d’avoir autant de machines en parallèle. Nous avons ainsi obtenu sur les 2 jours environ 5 heures de voix et de validations. Grâce au succès de cette animation, nous avons connu de nombreuses files d’attente sur notre espace pour de visiteurs et de visiteuses voulant participer au projet.

Pour les faire patienter, nous avions prévu d’autres activités et animations qui se sont retrouvées rapidement en retrait comme les onglets contextuels, Firefox Send, Facebook Container et la réalité virtuelle.

En dehors de nos ateliers, nous avons donné deux conférences :

Common Voice

Common Voice par Christophe Villeneuve

La réalité mélangée

La réalité mixte par Christophe Villeneuve

Bien sûr, les Geek Faëries ne se limitent pas au village du Libre. De nombreuses activités étaient disponibles pour que toutes les personnes assistant au festival puissent participer, comme dans le reportage suivant :

Reportage La Nouvelle République : Les 10ᵉ Geek Faëries, grande fête en plein air au château de Selles-sur-Cher (3 min) sur YouTube

En fin de chaque journée, le défilé de cosplay était aussi un grand moment. Les participantes et participants se sont montré·e·s pendant tout le festival.


Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine avec de nouvelles surprises et animations !

Retrouvez davantage de photos prises ce week-end dans notre album :

Geek Faëries 2019

Retrouvez davantage de vidéos prises ce week-end dans notre playlist YouTube :


@hellosct1

Notre précédent événement : Les 10 ans des Geek Faëries de Selles-sur-Cher du 7 au 9 juin

2019 sera une année marquante pour les Geek Faëries qui fêtent leurs 10 ans et…

Crédit illustrations : photos de Christophe Villeneuve transférées dans le domaine public.

Fondation Mozilla : où nous en sommes, et vers où nous allons

Nous nous battons pour rendre Internet meilleur pour vous comme pour le reste du monde. Ce combat dépend de votre soutien. Ferez-vous un don aujourd’hui ?

Oui, je fais un don

Bonjour,

Au moment où j’écris ceci, le mois de juin touche à sa fin. Ce qui signifie que nous venons de passer une semaine avec toutes nos équipes à planifier le second semestre de 2019.

Nos campagnes pour la sécurité et le respect de la vie privée sur le Web ont bien mobilisé jusqu’à présent. Et pour la suite, nous avons des projets ambitieux destinés à rendre Internet plus sain pour vous et les milliards de personnes qui en dépendent.

Jusqu’ici en 2019, Mozilla a :

  • Exigé et obtenu plus de transparence et une prise de responsabilités en matière de publicités politiques, de pratiques de collectes de données et sur d’autres sujets de la part de Google, Amazon et Facebook ;
  • Braqué les projecteurs sur les produits high-tech sûrs, et sur ceux qui le sont un peu moins, via une édition spéciale Saint-Valentin de notre guide d’achat *Privacy Not Included ;
  • Renforcé le travail d’experts comme Renée DiResta qui s’attaquent aux problèmes à long terme qui affectent la santé d’Internet ;
  • Attiré l’attention sur les problématiques qui impactent le Web via notre Bulletin de santé d’Internet 2019.

Et ce n’était que le début.

Au cours du second semestre, Mozilla veillera à ce que l’intelligence artificielle contribue à rendre la technologie plus accessible à tous, pour qu’elle ne serve pas uniquement à remplir les poches des géants de la high-tech. En plus de cela, nous prévoyons de :

  • Créer un autre guide d’achat pour que vous restiez informés et en sécurité lors de vos achats pour la période des fêtes de fin d’année ;
  • Réunir les plus grands penseurs et militants dans les domaines de l’open source, la vie privée, la sécurité et la décentralisation lors de notre 10e célébration annuelle du MozFest ;
  • Accroître la pression sur les fabricants et les distributeurs afin qu’ils adoptent des normes de sécurité minimales pour leurs applications et objets connectés ;
  • Proposer des bourses à un plus grand nombre d’experts pour s’attaquer aux problèmes à long terme qui nuisent à la santé d’Internet ;
  • Inciter les entreprises à donner à chacun un meilleur contrôle sur sa vie en ligne.

Ce travail dépend du soutien financier de votre part, de la communauté Mozilla.

C’est votre soutien en masse qui nous permet d’affronter les grandes entreprises high-tech avec des campagnes de mobilisation, comme notre appel à Facebook et Google de permettre au public d’analyser leur contenu politique sponsorisé. C’est également votre soutien qui nous permet de publier le guide d’achat *Privacy Not Included, d’inciter les distributeurs à retirer du marché les objets connectés non sécurisés et d’encourager les fabricants à modifier leurs paramètres par défaut pour qu’ils respectent la vie privée.

Mais nous ne pouvons pas le faire sans vous.

Faites un don

Donc, si vous souhaitez un Internet meilleur, plus sûr et plus privé, nous vous demandons de faire aujourd’hui un don à la fondation Mozilla. Nous saurons ainsi que nous aurons les ressources nécessaires pour atteindre nos objectifs au deuxième semestre de 2019.

Merci ! Si vous avez des idées ou suggestions sur nos projets pour le reste de l’année, j’aimerais que vous m’en fassiez part. Envoyez-moi un message à l’adresse suivante : msurman@mozillafoundation.org.

Portrait de Mark Surman Mark Surman
Directeur général
Fondation Mozilla


Traduit par la communauté Mozilla francophone

Vous pouvez vous inscrire aux messages de Mozilla et les recevoir directement dans votre boîte aux lettres électronique.

Firefox : panda roux ou renard ?

Nouveau logo de la gamme Firefox sur fond violetÀ l’occasion de la publication des nouveaux logos de la famille Firefox, le débat réapparaît de savoir si Firefox est un panda roux ou un renard. Nous y avions déjà répondu sous l’empire du précédent logo.

De logo en logo, le style de l’icône du navigateur s’est épuré et maintenant, pour le logo générique de la marque Firefox, le globe a disparu et reste de l’animal que sa queue.


Logos de Mozilla Firefox

Oui, parce que c’est le logo de la marque Firefox et de sa gamme de produits qui va désormais au-delà du navigateur. Elle comprend des produits dans la lignée du credo de Firefox qui protège la vie privée et la sécurité de ses utilisateurs et utilisatrices.

Logos de la gamme Firefox

Vous pouvez ainsi y retrouver :

  • Firefox Lockwise, une solution de gestion des mots de passe entre Firefox pour ordinateur et les mobiles
  • Firefox Monitor, un service qui vous prévient si vos mots de passe figurent dans une fuite de données
  • Firefox Send, un service de partage de gros fichiers sécurisé et maîtrisé

Seuls ces services sous l’étendard Firefox bénéficient de nouveaux logos stylisés à base de traits, les navigateurs Firefox gardent des logos pleins avec l’animal et le globe :

  • Firefox,le navigateur pour tous et toutes
  • Firefox Nightly, version précoce pour les tests au quotidien
  • Firefox Developer Edition, pour développeurs et développeuses
  • Firefox Reality, un navigateur pour la réalité mixte dans les casques de réalité virtuelle
  • Firefox mobile, le navigateur pour Android et iOS
  • Firefox Focus, le navigateur mobile axé sur la vie privée et l’oubli de l’historique de navigation
  • Firefox Lite, un navigateur léger pour Android dans les pays émergents (non disponible en Europe)
  • etc.

Firefox est un panda roux, mais…

Revenons à notre question existentielle : Firefox, panda roux ou renard ?

Fruit de dizaines d’heures de réflexions insomniaques, voici ce que nous pouvons en dire : le renard de feu est au panda roux ce qu’est la mouche du beurre au papillon.

Vérifiée dès le choix du nom, dérivé de Firebird comme il s’appelait alors, la signification de Firefox a tout de suite été le « Red panda », soit le panda roux en français, autre nom du petit panda.

La grande majorité des Mozilliennes et Mozilliens se voient comme des pandas roux. Il a aussi été depuis le début la mascotte de Mozilla Firefox et Mozilla a ainsi distribué des peluches panda roux et adopté des petits pandas dans plusieurs zoos.

Logo de Mozilla francophone Logo de Mozilla francophone

Oui, mais le logo ressemble plus à un renard !

Ailurus Fulgens au Tierpark de Berlin en 2006 En effet, le designer original du logo de Firefox s’est clairement inspiré de la traduction littérale de Firefox et a dessiné un renard qui enflamme et protège en même temps un globe terrestre.

La référence au renard est bien plus parlante pour les designers et les équipes marketing qui jouent sur la ruse attachée au renard (voir encore dans ce dernier article d’annonce). Il n’est pas sûr que s’ils avaient été chinois le panda roux qui saute de branche en branche ne leur aurait pas plus parlé.

À l’époque de Firefox OS, les visuels nombreux et parfois massifs ont vraiment joué à fond sur le renard de feu.

Firefox OS avec le Fox Stand Firefox au MWC 2014 – au revoir

Foxy, la mascotte vivante, est aussi devenue très nettement un renard et elle a encore été utilisée ce vendredi lors de la réunion d’employé·e·s et de bénévoles Mozilla à Whistler au Canada.

Foxy a la porte de Brandebourg Foxy à Berlin

Dans cette veine, le logo de Firefox, le navigateur de la famille de produits Firefox se voit toujours doté d’une icône de renard entourant un globe.

Donc oui, Firefox est un panda roux à qui on a collé un logo de renard

Autocollant logo de Firefox 2019 Nouveau logo du navigateur Firefox


On rédige aussi des articles de fond.

Aller plus loin…

Ailurus fulgens sur Wikipédia

Firefox annonce l’installation, par défaut, d’une fonctionnalité contre le pistage et les mises à jour de Facebook Container, Firefox Monitor et Lockwise

Firefox : l’évolution d’une marque


Firefox : l’évolution d’une marque sur YouTube (4 min 20)

Mozinet


Précédent article sur Firefox : Firefox vous offre une lecture vidéo fluide avec le décodeur AV1 le plus rapide au monde

En novembre, nous vous présentions les enjeux du développement du codec AV1, performant et libre de droits, développé par un large consortium dont fait partie Mozilla qui investit dans le développement de codecs libres depuis longtemps…

Crédit illustrations : les logos et visuels de Firefox, Mozilla

Logos de Mozilla Firefox sur Wikipédia

Logo Mozilla fr : Mack de Mozilla Tunisie

Photo des pandas roux dans un arbre, Quincy et Isabel au Tierpark de Berlin, Aconcagua sous licences CC By-SA 3.0 et GNU Free Documentation License, version 1.2

Visuel de Firefox OS

Photo du stand Firefox OS au MWC 2014

Photo de Foxy devant la Porte de Brandebourg à Berlin de MozFux sur Flickr

La grande annonce d’Apple en matière de respect de la vie privée

Espionnage via un MacBook et un smartphone

Bonjour,

La semaine dernière, Apple a fait d’importantes annonces en matière de protection de la vie privée lors de sa Worldwide Developers Conference, notamment de nouvelles limites en matière de pistage et de publicité dans les applications destinées aux enfants.1

C’est un pas important dans la bonne direction, mais Apple peut toujours faire plus pour protéger ses utilisateurs. Apple devrait modifier son identifiant de publicité (IDFA) tous les mois pour limiter le suivi d’activité dans les applications.

Signez la pétition pour soutenir cette campagne de Mozilla qui prend de l’ampleur (plus d’informations dans notre premier message ci-dessous).

Signer la pétition

Merci,
L’équipe Mozilla


Note 1 : Lisa Vaas, « Apple interdit le pistage publicitaire par des tiers dans les applications destinées aux enfants » (en anglais) sur Naked Security by Sophos, le 5 juin 2019.

Voici le message original : Apple : respect (approximatif ?) de la vie privée


Traduit par la communauté Mozilla francophone

Vous pouvez vous inscrire aux messages de Mozilla et les recevoir directement dans votre boîte aux lettres électronique.

Crédit illustration ajoutée sur le blog : prettysleepy1 sous licence permissive Pixabay.

Les 10 ans des Geek Faëries de Selles-sur-Cher du 7 au 9 juin

Chapiteau Geek faeries 2019 sera une année marquante pour les Geek Faëries qui fêtent leurs 10 ans et vous donnent rendez-vous du 7 au 9 juin prochain au château de Selles-sur-Cher (Loir-et-Cher).

Vous pouvez (re)lire nos impressions sur l’édition précédente où nous avions passé de bons moments.

Les affiches des éditions précédentes des Geek Faeries Les affiches des éditions précédentes

La cour du château rassemblera de nombreux villages qui ont fait le succès du festival, tout comme ses décors épiques, ses musiques, ses animations, ses cosplays, ses conférences, ses séances de dédicace, ses projections, ses jeux de rôles et de plateau, ses concerts… et aussi plein de surprises.

Ainsi, quelle que soit votre passion, vous trouverez votre bonheur et une occasion d’en découvrir d’autres.

De plus, le village du Libre vous attend. Il regroupe de nombreux acteurs tels que Mozilla, Framasoft, l’Agenda du Libre, La Quadrature du Net, l’April, Exodus Privacy, Ubuntu fr, mais aussi Korben et beaucoup d’autres amis du Libre.

Les affiches des éditions précédentes des Geek Faeries

Du côté de Mozilla, vous pourrez nous retrouver sur de nombreuses activités tout au long du week-end avec la possibilité de participer à la réalité virtuelle, de nous aider à faire parler les ordinateurs et à leur permettre de comprendre nos voix… nous pourrons aussi parler de Firefox, de vie privée et de beaucoup d’autres sujets.

Nos Mozilliens présenteront également deux conférences :

La réalité mélangée – dimanche 9 juin à 11 h 00 par Christophe Villeneuve

La réalité mélangée (réalité augmentée + réalité virtuelle) abordera les concepts et les technologies disponibles du côté matériel et du côté applicatif. Ainsi, à travers d’exemples et de démonstrations, nous examinerons le moyen d’associer la librairie A-Frame de Mozilla, du contenu web dans la réalité augmentée avec des projets comme des CMS, OpenStreetMap.

Voix et machines – dimanche 9 juin à 12 h 00 par Alexandre Lissy et Christophe Villeneuve

L’assistant vocal est arrivé au sein du domicile… et il est temps de comprendre ce secteur connecté au Web. Cette session expliquera les différentes couches dans ce nouveau secteur du Web : le matériel, la couche logicielle pour assurer la connexion aux services et traiter les interactions avec les utilisateurs et utilisatrices, et la couche de services pour pouvoir élargir les fonctionnalités de l’assistant. Mais l’innovation vocale doit rester ouverte. Le Libre avec le projet Common Voice de Mozilla offre la possibilité de contrôler le matériel par la voix pour garder un Web ouvert.

Alors, n’attendez pas la publication de tous les programmes pour prendre votre ticket d’entrée, tout en regardant l’annonce 2019 :

Annonce Geek Faëries 2019 : Joueur du Grenier (15 s) sur Framatube (PeerTube)

N’oubliez pas de lire sur le site toutes les annonces qui couvrent l’ensemble du week-end, nuit comprise avec son ambiance hors du commun.


Venez ! vous serez forcément surpris·e. L’an dernier, nous avons eu le plaisir de voir une personne habillée en Fox nous aborder. Et ce n’est qu’un des merveilleux souvenirs de ce festival de vrai·e·s passionné·e·s !


@hellosct1

Notre précédent événement : Participez à Common Voice et Deep Speech

Une quarantaine de personnes se sont retrouvées dans les locaux de Mozilla Paris pour écouter et parler des projets « voix » de Mozilla, ce vendredi 12 avril…

Crédit illustrations : photos de Christophe Villeneuve transférées dans le domaine public.

Firefox vous offre une lecture vidéo fluide avec le décodeur AV1 le plus rapide au monde

Logo AV1 de 2018 En novembre, nous vous présentions les enjeux du développement du codec AV1, performant et libre de droits, développé par un large consortium dont fait partie Mozilla qui investit dans le développement de codecs libres depuis longtemps. Aujourd’hui, nous publions la traduction d’un billet du blog Mozilla Hacks qui revient sur les avantages concurrentiels du codec AV1 et du nouveau décodeur qui a fait son apparition dans la dernière version de Firefox.

La sortie mardi 21 mai de Firefox 67 a apporté de nombreuses fonctionnalités améliorant les performances qui en font notre navigateur le plus rapide de tous les temps. Parmi celles-ci, citons le décodeur vidéo AV1 dav1d, libre de droits, désormais activé par défaut sur toutes les plateformes pour ordinateur (Windows, macOS et Linux) pour les systèmes 32 bits et 64 bits.

Avec des fichiers 30 % plus légers que le plus répandu des codecs Web VP9[1] et près de 50 % plus légers que pour son prédécesseur, le largement utilisé H.264[2], AV1 permet de vivre des expériences vidéo de haute qualité avec beaucoup moins de consommation réseau. Il a également le potentiel de transformer la façon dont nous regardons des vidéos sur Internet et où nous les visionnons. Cependant, AV1 étant nouveau et plus sophistiqué, une partie des spécialistes avaient prédit que l’adoption par le marché attendrait jusqu’en 2020, date à laquelle des décodeurs matériels de hautes performances sont prévus. Dav1d dans le navigateur renverse ces prédictions.

Parrainé par l’Alliance for Open Media, dav1d est une initiative commune de VideoLAN, une association française à but non lucratif, et de la plus grande communauté audio et vidéo open source FFmpeg. Les plus éminents esprits en multimédia open source se sont associés pour lancer la première version de dav1d à l’automne dernier. Cette version était déjà deux à cinq fois plus rapide que libaom, le décodeur de référence publié par AOMedia dans le cadre des efforts de normalisation d’AV1.

dav1d vs aomdec multithread performance

Depuis lors, les développeurs et développeuses de dav1d ont réussi à obtenir encore plus de performances en profilant et en réécrivant des sections critiques dans un assemblage SIMD hautement parallélisé. Et cela se voit dans les outils de comparaisons :

dav1d multi-thread performance

Des performances plus élevées et une plus grande efficacité signifient une lecture fluide des vidéos AV1 dans le navigateur avec une utilisation nettement basse du processeur.

AV1 déjà adopté sur le Web

Implémenter dav1d dans Firefox n’aurait pas pu arriver à un meilleur moment. Ces derniers mois, nous avons assisté à une croissance remarquable de l’utilisation d’AV1. Nos derniers chiffres montrent que 11,8 % de la lecture vidéo dans Firefox bêta utilise AV1, contre 3 % en mars et 0,85 % en février.

AV1 playback proportion (Firefox67)

Maintenant que Firefox contient dav1d, nous nous attendons à ce qu’un plus grand nombre de sites web tirent parti de ce codec vidéo AV1 libre de redevances de nouvelle génération.

Mozilla investit dans le futur d’AV1

Les décodeurs à la pointe de la technologie tels que dav1d sont parfaits pour la lecture vidéo, mais de meilleurs encodeurs libres et open source sont tout aussi importants pour une communauté AV1 en bonne santé. L’encodeur de référence AOMedia a été développé dans le but de créer le standard AV1 et non un codeur de production. Ainsi, Mozilla et Xiph.Org développent conjointement un encodeur appelé rav1e (le codeur Rust AV1), en suivant la technique de la clean room, afin d’augmenter les gains d’encodage par rapport à l’encodeur de référence et de permettre un encodage logiciel suffisamment rapide pour les applications en temps réel telles que WebRTC.

Les bons encodeurs utilisent souvent les modèles psychovisuels pour allouer des bits à ce que les humains perçoivent comme une bonne qualité visuelle (et non au PSNR). Avec Rav1e, nous appliquons le savoir-faire en analyse perceptive de nos précédents efforts de développement de codecs Daala et Theora pour ajouter du masquage d’activité, un meilleur équilibrage des couleurs, un contrôle amélioré du taux et des mesures de distorsion perceptif tel que CDEF, qui apportent une nouvelle qualité améliorée à l’encodage AV1.

Nous investissons également dans de nombreuses recherches pour améliorer la vitesse d’encodage, en optimisant de nouvelles techniques qui apparaissent pour la première fois dans AV1. On ne s’est pas contenté de réécrire le code existant à partir de l’encodeur de référence initial en assemblage SIMD et de le rendre quatre fois plus rapide, mais Rav1e développe des moyens de rendre les outils d’encodage AV1 1 000 x plus rapides en inventant de nouveaux algorithmes plutôt qu’en se contentant d’optimiser le code existant.

Rav1e s’améliore tout le temps. Le développement actif se poursuit à un rythme rapide, apportant chaque semaine de nouvelles améliorations majeures.

Rejoignez la conversation

Trouvez-vous la compression vidéo et les technologies associées fascinantes ? Alors rejoignez-nous à New York le 26 juin pour la conférence Big Apple Video 2019 coorganisée par Mozilla et Vimeo. Cet événement d’une journée est consacré aux technologies vidéo de pointe et aux expériences utilisateur qu’elles permettent. Avec des intervenants de Twitch, Cisco, NGCodec, Intel, Wikimedia et d’autres sociétés réputées, cette conférence est conçue pour les passionné·e·s de technologie vidéo comme vous !

Nous aimerions vous rencontrer à New York, sinon vous pouvez vous inscrire pour participer à distance et visionner en vous connectant à notre flux vidéo en direct. Qu’attendriez-vous d’autre d’une conférence sur la vidéo et les technologies associées ?

Références

[1] AV1 bat x264 et libvpx-vp9 dans un cas d’utilisation concret – https://code.fb.com/

[2] Comparaison des codecs 2018 de MSU [PDF] – http://www.compression.ru/



Traduction et relecture : Mozinet, Abdel El Mansari, Vincent, Hellosct1 et anonymes

Dernière article sur une fonctionnalité de Firefox : Changer la langue de Firefox directement dans le navigateur

Les préférences de langue. Dans Firefox, il y a deux principales préférences visibles liées aux langues…

Crédit illustration : logo AV1 de l’Alliance for Open Media

Cette traduction comme la version originale sont disponibles sous les termes de la licence CC By-SA 3.0.