MozFR

Vous avez un assistant vocal ? Quelqu'un écoute-t-il vos moments d'intimité ?

Amazon, Apple et Google détiennent l’essentiel des parts de marché des assistants vocaux. Avec la révélation récente de leur processus d’examen humain, de nombreux consommateurs sont préoccupés par leur vie privée. Nous avons donc créé cette infographie afin que des personnes comme vous puissent contrôler plus facilement leurs paramètres de vie privée.

Partager l’infographie

Bonjour,

Si vous avez un assistant vocal chez vous ou sur votre téléphone, vous êtes-vous déjà demandé⋅e si un employé de l’entreprise pouvait écouter vos enregistrements vocaux ?

L’actualité des derniers jours confirme ces craintes.

Fin juillet, le Guardian a révélé que des employés d’Apple écoutaient régulièrement des enregistrements de moments extrêmement privés, tels que des conversations avec des médecins, des relations sexuelles et d’autres encore. Bien que cette initiative ait été mise en place comme une mesure de contrôle de la qualité, les utilisateurs et utilisatrices ne savaient probablement pas qu’une partie de ce qu’ils prononçaient était enregistré et écouté par des humains.1

Depuis lors, Apple a temporairement suspendu son programme de contrôle humain.2 Google a été contraint de suspendre son propre programme de contrôle dans l’Union européenne et Amazon offre désormais aux utilisateurs et utilisatrices la possibilité de ne pas participer.

Mozilla a élaboré un guide pour vous aider à modifier vos paramètres de vie privée sur les assistants vocaux.

Comment refuser les écoutes des enregistrements de votre assistant vocal

Cliquez ici pour savoir comment modifier vos paramètres et partager l’infographie.

Malgré ces paramètres de vie privée supplémentaires, ces programmes soulèvent toujours un certain nombre de préoccupations qui n’ont pas encore été résolues. Certaines de ces préoccupations sont :

  1. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui n’ont pas refusé l’écoute, les employés d’Amazon et de Google écoutent toujours un petit pourcentage d’enregistrements provenant d’assistants vocaux intelligents. Malgré les efforts déployés pour rendre ces données anonymes, ces enregistrements peuvent contenir des informations sensibles et personnellement identifiables.3
  2. Dans de nombreux cas, les enregistrements ont été réalisés sans que personne ne prononce le mot déclencheur (« OK Google ») ou parce qu’on a dit quelque chose qui ressemblait au mot déclencheur (comme « Syrie », activant Siri d’Apple). Les gens ne savaient peut-être pas qu’ils étaient enregistrés une fois que l’appareil avait été activé pour écouter.4,5
  3. Jusqu’aux révélations récentes sur cette question, ces programmes d’analyse n’étaient pas clairement divulgués aux utilisateurs et utilisatrices. Certains, comme Amazon, ne permettaient pas aux personnes de choisir de participer ou non. De plus, de nouvelles informations continuent à être publiées, à savoir que d’autres sociétés, telles que Facebook, ont également recours à l’analyse humaine d’autres types de contenus vocaux sans informer clairement au préalable. Ce qui soulève des questions sur ce à quoi devrait ressembler un consentement significatif quand les données des personnes sont utilisées pour entraîner un modèle qui permet d’améliorer le produit. 6,7

Nous suivrons l’évolution de la question et, bien entendu, nous plaiderons en faveur de plus de transparence et d’une protection renforcée de la vie privée dans des publications telles que notre guide Privacy Not Included, entre autres.

En attendant, il est important que les consommateurs comme vous sachent comment définir les paramètres de confidentialité de leur propre assistant vocal. Pouvez-vous partager cette infographie pour faire passer le mot ?

Merci,
L’équipe Mozilla

Références :

  1. Alex Hart, « Apple contractors ‘regularly hear confidential details’ on Siri recordings », The Guardian, 26 juillet 2019.
  2. Taylor Mahlandt, « How to Stop Amazon, Apple, or Google From Listening to Your Smart Speaker Recordings, », Slate, 6 août 2019.
  3. Sarah Perez, « 41% of voice assistant users have concerns about trust and privacy, report finds » TechCrunch, mai 2019.
  4. James Vincent, « Yep, human workers are listening to recordings from Google Assistant, too » The Verge, 11 juillet 2019.
  5. Jeremy Horwitz, « Apple Siri contractors often hear up to 30 seconds of accidental recordings » VentureBeat, 26 juillet 2019.
  6. Sarah Frier, « Facebook Paid Contractors to Transcribe Users’ Audio Chats », Bloomberg, 13 août 2019.
  7. Paul Sawers, « Apple and Google halt human voice-data reviews over privacy backlash, but transparency is the real issue », VentureBeat, 2 août 2019.

Traduit par la communauté Mozilla francophone

Vous pouvez vous inscrire aux messages de Mozilla et les recevoir directement dans votre boîte aux lettres électronique.

Nouveau Twitter – quelles extensions pour Firefox ?

Nouveau Twitter avec boite de modification de l'affichageTwitter vient de pousser sa nouvelle interface pour navigateurs sur ordinateur de bureau qui ressemble beaucoup à la version mobile. Déjà, pas mal d’extensions pour Firefox prétendent remettre l’ancienne version[¹]. La presse IT s’est même emparée de la nouvelle. Mais jusqu’à quand Twitter le permettra-t-il ?

Nous avons choisi de faire un tour des extensions spécifiques pour Twitter compatibles avec la nouvelle version du site.

Nom
Auteur
Catégorie
Audience
Licence
GoodTwitter Zusor Affichage Twittos Licence MIT/X11

TweetDeck

Si vous utilisez le site web de gestion multicompte de Twitter, TweetDeck, vous n’êtes pas concerné·e par le changement du site twitter.com. Nous avons quand même une extension pour vous : Better TweetDeck (@BetterTDeck sur Twitter).

Cette extension apporte des améliorations fonctionnelles et esthétique à TweetDeck grâce à de nombreux paramètres. Elle est traduite en français.

Tweetdeck Better avant et après Crédit Damien Erambert sur AMO

Nom
Auteur
Catégorie
Audience
Licence
Better TweetDeck 3 Damien Erambert Personnalisation Twittos avancés Licence MIT/X11

Un conteneur pour Twitter

Mozilla a développé et promeut Facebook Container sur la base des Containers ou onglets contextuels. Cette fonctionnalité sans pareil permet à Firefox d’isoler un ou plusieurs sites web dans son/leur propre contexte, sans interaction avec les sites présents dans d’autres contextes.

Cela permet d’avoir plusieurs instances du même site (comme Twitter) tournant en parallèle ; vous pouvez donc avoir tous vos comptes Twitter ouverts dans le même Firefox, en même temps.

Mais cette fonctionnalité permet aussi d’isoler un ou plusieurs sites déterminés du reste de la navigation. C’est ce que Mozilla a fait avec Facebook Container pour les sites de la galaxie Facebook. Des dev tiers se sont emparés de l’extension pour proposer l’isolation d’autres sites qui peuvent vous pister sur le Web. Ainsi a été créé Twitter Container par Vishwa.

Au premier lancement de Twitter, après son installation, l’extension vous déconnectera de Twitter et vous proposera de vous y connecter dans un nouveau contexte « Twitter » avec son étiquette dans la barre d’adresse. Vous ne pourrez plus avoir plusieurs comptes Twitter ouverts dans différents contextes puisque Twitter s’ouvrira toujours dans le contexte « Twitter ».

Twitter Container : contexte Twitter avec page de connexion

Nom
Auteur
Catégorie
Audience
Licence
Twitter Container Vishwa Vie privée Twittos MPL 2.0

Twitter dans le panneau latéral

Pour utiliser le site de Twitter dans votre panneau latéral, vous pouvez utiliser l’extension générique de Mozilla issue du défunt programme Test Pilot, Side View. Cette extension vous permet d’avoir deux pages côte à côte que ce soit pour travailler en parallèle ou garder un œil sur une page pendant votre navigation, comme Twitter.

Twitter dans Side View

Pour une extension spécifique à Twitter, essayez Twitter as a Sidebar d’Andre Alves Garzia.

Twitter as a Sidebar

Nom
Auteur
Catégorie
Audience
Licence
Side View Ian Bicking, John Gruen, Donovan Preston Panneau latéral Twittos MPL 2.0
Twitter as a Sidebar Andre Alves Garzia Panneau latéral Twittos MPL 2.0

Images

Twitter Origifier affiche les images à leur taille d’origine. Faites un clic-droit et sélectionnez Afficher l’image pour l’obtenir dans sa taille de postage.

Twitter Origifier

Nom
Auteur
Catégorie
Audience
Licence
Twitter Origifier Nathan Wentworth Affichage Twittos Licence MIT/X11

Cacher les indicateurs chiffrés

L’extension Twitter Demetricator cache tous les scores sur Twitter. Nombre d’abonnés, de J’aime, de retweets, tous disparaissent. Comme le dit son résumé sur AMO, « le résultat vous permet d’essayer un Twitter sans les chiffres, pour voir ce qu’il se passe quand vous ne pouvez plus vous juger vous-même ou les autres en termes de mesures chiffrées. »

Le bouton de l’extension laisse apparaître un panneau doté d’un commutateur pour activer ou désactiver Twitter Demetricator.

Twitter Demetricator avec et sans

Nom
Auteur
Catégorie
Audience
Licence
Twitter Demetricator Ben Grosser Affichage Twittos GNU GPL 3.0

Twitter minimaliste

Voici deux extensions qui veulent encore épurer Twitter.

Minimal Twitter permet aussi de supprimer les compteurs parmi ses options pour ne garder que l’essentiel : la boîte de rédaction, la chronologie et la colonne de boutons.

Minimal Twitter : options

Nouveau Twitter avec Minimal Twitter

Productive Twitter ne propose pas lui d’options. Il se contente de retirer les boîtes superflues et de quelques modifications du nouveau thème de Twitter. L’extension fonctionne le mieux avec le thème foncé et la couleur rose (cliquez sur le bouton des trois points à gauche puis sur Affichage).

Nouveau Twitter avec Productive Twitter

Nom
Auteur
Catégorie
Audience
Licence
Minimal Twitter Thomas Wang Affichage Twittos Licence MIT/X11
Productive Twitter sarah_edo Affichage Twittos Licence BSD

Vous pouvez explorer AMO pour d’autres extensions relatives à Twitter. Vous pourrez ainsi y trouver des extensions pour faciliter le téléchargement de contenus sur Twitter comme des images ou des vidéos.


Et vous ? avez-vous de supers extensions pour réseaux sociaux à faire découvrir à la communauté ?

Comptes Twitter et + à suivre…

Mozilla francophone sur Twitter : @mozilla_fr (communauté)

Mozilla Firefox en français sur Twitter : @firefox_FR (Mozilla et communauté)

Toutes les actualités du projet Mozilla en français : @MozillaZineFr (indépendant)

Nos autres réseaux sociaux :


Note

[1] vous pouvez le faire manuellement : saisissez about:config dans la barre d’adresse, cliquez-droit, survolez Nouvelle et cliquez sur Chaîne de caractères. Dans la boîte Nouvelle valeur, entrez « general.useragent.override.twitter.com » et dans Saisissez une nouvelle valeur « Mozilla/5.0 (Windows NT 6.3; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko ». Supprimez les cookies de Twitter (vous pouvez le faire depuis le ⓘ au début de la barre d’adresse) et reconnectez-vous.



Mozinet

Notre dernière revue d’extension : Calendrier de l’Avent Extensions : toutes nos surprises

Notre calendrier de l’Avent s’est achevé et nous lui avons adjoint 2 bonus pour vous proposer les 24 extensions promises. (Re)découvrez-les tranquillement…

La grande annonce de la FTC sur Facebook

Nuage de mots autour du logo de FacebookBonjour,

Mercredi dernier, la Commission fédérale du commerce (FTC, Federal Trade Commission) des États-Unis a annoncé un accord concluant 16 mois d’enquête sur Facebook. En échange, Facebook a accepté de payer une amende de 5 milliards de dollars et d’apporter un certain nombre de modifications quant au respect de la vie privée.

La décision couvre un certain nombre de pratiques qui portent atteinte à la vie privée des utilisateurs et utilisatrices, notamment le fait d’utiliser, à des fins publicitaires, les numéros de téléphone collectés pour des raisons de sécurité, sans avertir les utilisateurs et utilisatrices que leur numéro de téléphone serait utilisé à des fins marketing.1

Facebook a de nombreuses ombres au tableau en matière de vie privée, mais celle-ci détériore la confiance en l’authentification à deux facteurs (2FA, Two-factor authentication), une fonctionnalité de sécurité essentielle qui permet aux utilisateurs et utilisatrices de recevoir un code par SMS lors de la connexion pour confirmer leur identité.

Lorsque les chercheurs ont découvert pour la première fois que Facebook utilisait à des fins marketing les numéros de téléphone de l’authentification à deux facteurs, des dizaines de milliers de personnes parmi vous ont participé à notre campagne invitant l’entreprise à cesser immédiatement cette pratique. C’est ce que Facebook a accepté de faire dans le cadre de la décision de la FTC.

Cet accord est sans précédent, et pourtant, il ne va pas assez loin. Rebecca Kelly Slaughter, l’une des commissaires contestataires de la FTC, a déclaré : « Bien que cet accord soit historique, pour que je le soutienne, il me faudrait être convaincue que l’ensemble de ses conditions dissuade effectivement Facebook de commettre de nouvelles infractions et que son message soit : violer des décisions ne vaut pas les risques encourus. »2

C’est pourquoi le travail que nous continuons à faire ensemble pour que Facebook et les autres grandes entreprises du secteur soient responsables est si important. Avec votre soutien, Mozilla continuera de mener des campagnes stratégiques afin de protéger la vie privée des consommateurs et consommatrices.

Certaines personnes ont dit que cet accord avec la FTC n’était qu’un simple tirage d’oreille pour Facebook. Et en effet, cette amende historique ne représente qu’un mois de profits réalisés par Facebook.3 C’est la raison pour laquelle nous allons devoir tous et toutes nous mobiliser, nous qui travaillions pour la défense et la protection des consommateurs, afin d’obliger Facebook à prendre ses responsabilités et militer pour des protections complètes et efficaces de notre vie privée.

Merci
Kaili, au nom de l’équipe Mozilla

PS : Nous resterons mobilisés pour protéger les données personnelles et lutter pour une sécurité accrue, et nous continuerons à tenir Facebook et les autres grandes entreprises high-tech responsables de leurs actes. Pourriez-vous soutenir le travail de Mozilla en faisant un don afin que nous puissions continuer à mener des campagnes de mobilisation efficaces comme celle-ci ?

Oui, je fais un don

Sources :

  1. Tony Romm, « Facebook deceived users about the way it used phone numbers, facial recognition, FTC to allege in complaint », The Washington Post, 23 juillet 2019.
  2. David McCabe, « Facebook settles with FTC regulators over privacy », Axios, 24 juillet 2019.
  3. Nilay Patel, « Facebook’s $5 billion FTC fine is an embarrassing joke », The Verge, 24 juillet 2019.

Parmi nos articles sur Facebook, deux concernent cette affaire :


Traduit par la communauté Mozilla francophone

Vous pouvez vous inscrire aux messages de Mozilla et les recevoir directement dans votre boîte aux lettres électronique.

Crédit illustration ajoutée sur le blog : 905513 sous licence permissive Pixabay.

Devenez chercheur ou chercheuse d’erreurs

ASan Nightly Chaque jour, d’innombrables Mozilliennes et Mozilliens passent de nombreuses heures à tester Firefox pour s’assurer que le navigateur soit un logiciel stable et sûr. Pour ce faire, ce sont avec les versions de Firefox Nightly, Firefox bêta… qui sont utilisées.

Cependant, aucun logiciel n’est exempt de bogues et, malgré tous les efforts de test, les navigateurs plantent quand même parfois.

Depuis la première sortie du navigateur Firefox, les chercheurs et chercheuses de Mozilla ont investigué sur les rapports de plantage. Le constat c’est que certains problèmes que vous rencontrez, ressemblent à des problèmes de sécurité persistants ou les corruptions de mémoire, même après les corrections. Mais les données que nous avons dans ces rapports sont souvent insuffisantes pour être exploitables, ce qui limite la résolution du problème.

Anticipation

En juillet 2018, un outil a été déployé pour anticiper les problèmes, sous le nom d’ASan (AddressSanitizer) dont le but est d’anticiper les problèmes des utilisateurs et utilisatrices. Il aide à reproduire le problème, chose pas toujours évidente.

L’outil est à destination des personnes soucieuses d’aider à améliorer le navigateur. Son rôle n’est pas un simple détecteur d’erreurs de mémoire, il va remonter immédiatement dans le rapport quand la violation s’est produite. De plus, le rapport inclut également l’emplacement où la mémoire a été libérée précédemment.

Pour éviter la complexité due à la multipication des outils, les équipes ont assemblé le projet Firefox Nightly et ASan pour obtenir le projet ASan Nightly pour Linux et Windows.

À savoir avant de se lancer :

  • Mémoire minimum : 16 Go de RAM recommandés
  • Action répétitive : relancer le navigateur une ou deux fois par jour pour libérer de la mémoire en plus des mises à jour de Nightly

L’ajout de ce composant ASan dans le navigateur Nightly permet de collecter et de rapporter des erreurs ASan à Mozilla, une fois qu’elles ont été détectées, sans besoin d’actions supplémentaires.

ASan Nightly performance

Le comportement

Après avoir installé et lancé ASan Nightly, vous pourrez ressentir un ralentissement démarrage et peut-être lors de la navigation. Vous pouvez identifier les onglets qui consomme trop de mémoire, en saisissant about:memory dans la barre d’adresse du navigateur.

Par ailleurs, il ne faut oublier que si vous possédez trop d’extensions, mêmes désactivées, elles peuvent provoquer aussi des ralentissements et des problèmes non souhaités. C’est pourquoi il est préférable de les désinstaller complètement.

Lorsque vous avez tout paramétré, il ne reste plus qu’à retourner à vos activités.

Les mérites

Avec l’installation de cette version, vous devenez un chasseur ou une chasseuse (hunter) et, par la même occasion, vous devenez éligible au programme de Bug Bounty à la condition de laisser une adresse de courriel valide dans le champ asanreporter.clientid (accessible à partir d’about:config). Cela permet de vous attribuer la faille découverte. Si les conditions sont réunies, vous pourriez toucher une récompense dans le cadre de ce programme.

Enfin

La sécurité est importante, et il est préférable d’anticiper les vulnérabilités, les failles ou tout autre risque avant la livraison finale.


Nous vous proposons devenir un hunter à la recherche de bogues tout en utilisant votre navigateur préféré.

En savoir plus


@hellosct1

Précédent article sur Firefox : Résultats du post-mortem analysant la panne des modules complémentaires

Comme mentionné dans mon précédent billet, nous avons conduit une analyse post-mortem de la panne des modules complémentaires…

Crédit illustration : TheDigitalArtist sous licence permissive Pixabay.

Résultats du post-mortem analysant la panne des modules complémentaires

Panne d'un vaisseau spatial dans un désert (Artturi Mantysaari sur Pixabay) Eric Rescorla sur Mozilla Hacks le 12 juillet 2019

Comme mentionné dans mon précédent billet, nous avons conduit une analyse post-mortem de la panne des modules complémentaires. Désolé pour le retard. Nous avions espérer publier cette analyse en cours de semaine, mais cela n’a pas pu être le cas. Il a fallu faire beaucoup plus de recherches approfondies que prévu. Quoi qu’il en soit, nous sommes maintenant prêts à vous faire part des résultats. Ce billet donne une vue d’ensemble de haut niveau de nos découvertes. Plus de détails sont disponibles dans le rapport d’incident de Sheila Mooney et le rapport technique de Matt Miller et Peter Saint-Andre.

Analyse de la cause principale

La première question que tout le monde se pose est « comment avez-vous pu laisser cela se passer ? ». Vu de très haut, l’histoire semble simple : nous avons laissé le certificat expirer. Cela ressemble à un simple problème de planification, mais après plus d’investigations cela s’est avéré plus compliqué : l’équipe responsable du système générant les signatures savait que le certificat allait expirer mais pensait (à tort) que Firefox ignorait les dates d’expiration. Une des raisons de cette incompréhension tient au fait que lors d’un incident précédent nous avions désactivé la vérification des certificats d’entités finales, et cela a créé une confusion sur le statut de la vérification des certificats intermédiaires. De plus, le programme d’assurance qualité (QA) de Firefox n’intégrait pas de tests de l’expiration des certificats (et plus généralement de tests du comportement du navigateur à des dates futures) et par conséquent le problème n’a pas été détecté. Cela semble avoir été un oubli fondamental dans notre programme de test.

La leçon ici est donc : 1. nous devons avoir de meilleures communication et documentation de ces parties du système et 2. cette information doit être remontée à notre équipe d’ingénierie et d’assurance qualité pour être certain que nous ne rations rien. Le rapport technique donne plus de détails.

Diffusion du code

Comme je l’ai mentionné précédemment, une fois que nous avons un correctif, nous avons décidé de le diffuser via le système d’Études (une partie du système que nous appelons « Normandy » en interne). Le système d’études n’est pas un choix évident pour ce type de déploiement, car il a été conçu pour déployer des expérimentations et non des correctifs. De plus, parce que les permissions du système d’Études sont couplées à la télémétrie, cela signifiait que certains utilisateurs et certaines utilisatrices devaient activer la télémétrie pour recevoir le correctif, impliquant que Mozilla allait temporairement collecter plus de données que nous voulions réellement, et que nous avons donc dû supprimer.

Ce qui pose naturellement la question : « n’y avait-il d’autres moyens de déployer le correctif ? », question à laquelle nous répondons « en quelque sorte ». Nos autres mécanismes principaux de déploiement de code aux utilisateurs et utilisatrices sont les versions mineures et un système appelé « Balrog ». Malheureusement, tous deux sont plus lents que Normandy : Balrog vérifie les mises à jour toutes les 24 heures tandis que Normandy vérifie toutes les 6 heures. Parce que le problème a touché beaucoup d’utilisateurs et d’utilisatrices, sa correction était de la plus haute priorité. Le système d’Études était donc le meilleur choix technique.

La leçon est donc que nous avons besoin d’un système qui permette des mises à jour rapides qui ne soit couplées ni à la télémétrie, ni au système d’Études. La propriété recherchée est la possibilité de déployer rapidement une mise à jour vers n’importe quelle instance de Firefox ayant les mises à jours automatiques activées. C’est une fonctionnalité sur laquelle notre ingénierie travaille déjà.

Correctifs incomplets

Durant les semaines suivant cet incident, nous avons publié un nombre important de correctifs, dont huit versions du système de modules complémentaire et six versions mineures. Dans certains cas, ces multiples correctifs ont été nécessaires car des cibles du déploiement plus anciennes exigeaient un correctif séparé. Dans d’autres cas, c’était une conséquence de défauts d’un correctif précédent que nous avions ensuite à corriger avec un travail supplémentaire. Bien sûr, les défauts dans les logiciels ne peuvent être complétement éliminés, mais le rapport technique montre qu’au moins dans certains cas, un haut niveau d’urgence combiné à un manque de ressources de contrôle qualité disponibles (ou au moins des problèmes de coordination autour du contrôle qualité) a amené à des tests qui étaient moins complets que ce que nous aurions voulu.

La leçon est que lors d’incident de ce type, nous devons nous assurer que non seulement nous enrôlons du personnel de management, d’ingénierie et d’opérations (comme nous l’avons fait) mais aussi que nous avons les contrôles qualité disponibles pour tester les inévitables correctifs.

Pour en savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos découvertes, je vous invite à lire les rapports détaillés que nous avons rédigés. Et comme à chaque fois, si tout cela ne répond pas à vos questions, n’hésitez pas à m’envoyer un courriel à ekr-blog[ad]mozilla[point]com.

À propos d’Eric Rescorla

Eric est directeur technique (CTO) de l’équipe Firefox chez Mozilla.

Note du rédacteur : 12 juillet, 13h52 heure du Pacifique – mise à jour de la fréquence de mise à jour de Balrog et ajout d’un peu de contexte.


Nos traductions sur cette panne



Traduction et relecture : Cajuteq, Mozinet, Vincent, Mossroy et anonymes

Précédent article sur Firefox : Tester l’incrustation vidéo (Picture-in-Picture) dans Firefox 69 bêta et Developer Edition

Avez-vous déjà eu besoin de parcourir une recette tout en regardant une vidéo de cuisine ? Ou avez-vous peut-être déjà voulu regarder l’enregistrement d’une conférence tout en consultant les diapositives d’une formation ? Ou peut-être que vous vouliez regarder quelqu’un jouer à des jeux vidéo en streaming tout en travaillant…

Crédit illustration ajoutée à la traduction : Artturi Mäntysaari sous licence permissive Pixabay.

Objets connectés et vie privée : dites à Amazon qu’il est temps !

Les objets connectés vendus sur Amazon n’ont pas l’obligation d’être soumis à une politique de confidentialité. Demandez à Amazon de changer sa politique afin que les consommateurs et consommatrices puissent faire des choix éclairés concernant les risques d’atteinte à la vie privée que représentent les objets connectés.

Signer la pétition

Bonjour,

Tout objet connecté devrait avoir une politique de confidentialité.

Cependant, la triste réalité est qu’un nombre incalculable d’objets connectés sont vendus sans aucune information sur la manière dont ils traitent et utilisent les données personnelles.

Amazon.fr est l’un des principaux distributeurs d’objets connectés, mais, pour le moment, il n’est pas nécessaire que les objets connectés vendus sur son site disposent d’une politique de confidentialité, même basique. Nous appelons donc Amazon à exiger des vendeurs tiers d’objets connectés qu’ils publient une politique de confidentialité avant de pouvoir répertorier leurs produits sur Amazon.

Soutenir notre initiative

Des thermostats et sonnettes aux diffuseurs d’huiles essentielles et aux montres, de plus en plus d’objets connectés sont maintenant sur le marché et bon nombre de ces produits connectés sont fabriqués et vendus par des entreprises douteuses, souvent même sans un site web qui aurait pu donner un peu plus confiance.

Bien que disposer d’une politique de confidentialité ne soit pas une solution miracle, c’est un indicateur que les entreprises ont réfléchi à leur approche en matière de protection de la vie privée. L’année dernière, en partenariat avec l’Internet Society et Consumers International, nous avons publié un ensemble de normes minimales de sécurité pour les objets connectés. L’une de ces normes concerne les politiques de confidentialité et demande à ce que les produits disposent de politiques de confidentialité « facilement accessibles, rédigées dans un langage facile à comprendre et appropriées pour la personne utilisant l’appareil ou le service une fois la vente conclue. ». Nous avons déjà demandé à Amazon d’adopter ces normes et désormais nous mettons la pression. Bien qu’Amazon permette aux vendeurs de publier une politique de confidentialité, elle n’est toujours pas obligatoire.

Amazon fournit aux vendeurs tiers une plate-forme massive pour commercialiser leurs produits. Actuellement, Amazon donne à beaucoup de ces produits une apparence de légitimité – certains se sont même vus attribuer la mention « Amazon’s Choice » ou « N°1 des ventes ».

Alors que la confiance de ses clients est en jeu, Amazon devrait procéder à ce simple changement, ce qui constituerait un pas en avant pour réduire les atteintes à la vie privée et les vulnérabilités de sécurité de nombreux produits de consommation.

Merci de votre engagement.
Ashley Boyd et l’équipe Mozilla


Traduit par la communauté Mozilla francophone

Vous pouvez vous inscrire aux messages de Mozilla et les recevoir directement dans votre boîte aux lettres électronique.

Tester l'incrustation vidéo (Picture-in-Picture) dans Firefox 69 bêta et Developer Edition

Cette vidéo est en cours de lecture en mode incrustationSur Mozilla Hacks, le 10 juillet 2019

Avez-vous déjà eu besoin de parcourir une recette tout en regardant une vidéo de cuisine ? Ou avez-vous peut-être déjà voulu regarder l’enregistrement d’une conférence tout en consultant les diapositives d’une formation ? Ou peut-être que vous vouliez regarder quelqu’un jouer à des jeux vidéo en streaming tout en travaillant.

Nous avons récemment diffusé une version de Firefox sur nos canaux bêta et Developer Edition pour Windows incluant une fonctionnalité expérimentale destinée à vous permettre de faire tout cela plus facilement.

L’incrustation vidéo (Picture-in-Picture) vous permet de sortir une vidéo de là où elle est lue pour l’afficher dans une sorte de fenêtre spéciale qui reste constamment au-dessus de toutes les autres. Vous pouvez ensuite déplacer cette fenêtre partout ou la redimensionner selon vos besoins.

Il y a deux manières d’extraire une vidéo vers la fenêtre d’incrustation :

Via le menu contextuel

Si vous ouvrez le menu contextuel sur un élément <video>, vous verrez parfois le menu contextuel de média qui ressemble à cette capture :

Menu contextuel par défaut qui apparaît sur un élément video avec l'item de menu Incrustation vidéo surligné.

Il y a un item de menu Incrustation vidéo dans ce menu contextuel que vous pouvez utiliser pour déclencher la fonctionnalité.

Beaucoup de sites cependant rendent difficile l’accès au menu contextuel des éléments <video>. YouTube, par exemple, passe outre le menu contextuel par défaut au profit du sien.

Vous pouvez obtenir le menu contextuel natif par défaut, soit en appuyant sur la touche Maj tout en cliquant-droit, soit en doublant le clic-droit. Nous estimons cependant que ce n’est pas le geste le plus évident pour accéder à la fonctionnalité. Nous avons donc été amenés à créer un autre mécanisme de déclenchement : le bouton flottant d’incrustation de vidéo.

Via le nouveau bouton d’incrustation vidéo

Le bouton flottant d’incrustation vidéo apparait quand vous survolez des vidéos avec le curseur de la souris. C’est un petit rectangle bleu qui s’étend quand vous le survolez. Cliquer sur le rectangle bleu ouvrira la vidéo en dessous dans la fenêtre du lecteur incrusté.

Le bouton d'incrustation vidéo par-dessus un élément video sur YouTube.

Veuillez noter que le bouton n’apparaît pas au survol de toutes les vidéos. Nous ne l’affichons que pour les vidéos qui comprennent une piste audio et qui sont d’une taille et d’une longueur de lecture suffisantes.

L’avantage du bouton est que nous pensons que nous pouvons le faire fonctionner pour la plupart des sites tels quels, sans que nous demandions aux auteurs et autrices une quelconque modification de leur site.

Utilisation de la fenêtre du lecteur incrusté

La fenêtre d’incrustation vidéo vous donne aussi la possibilité de rapidement lire ou mettre sur pause la vidéo – survoler la vidéo avec votre souris dévoilera ces commandes, ainsi qu’une commande pour fermer la fenêtre et une pour fermer la fenêtre tout en vous ramenant à l’onglet d’où vous venez.

Nous aimerions avoir vos retours d’expérience

Nous travaillons toujours à concevoir la meilleure accessibilité au clavier, ainsi que sur certains problèmes sur la façon dont la vidéo est affichée à des tailles de fenêtre extrêmes. Nous avons voulu donner aux utilisateurs et utilisatrices sur Windows de Firefox bêta et Developer Edition la chance d’essayer la fonctionnalité et de nous faire connaître vos impressions. Nous utiliserons l’information que nous recueillons pour déterminer si nous avons la bonne interface pour la plupart des utilisateurs et utilisatrices, ou si nous devons retourner à notre table à dessin.

Nous sommes particulièrement intéressés par vos retours sur le bouton sur la vidéo – c’est un équilibre subtil entre facilité de découverte et dérangement. Nous voulons également nous faire une idée plus claire de l’endroit où le bouton bleu se retrouve pour les internautes naviguant sur des sites bien réels.

Procurez-vous une copie à jour de Firefox 69 bêta ou Developer Edition pour Windows et donnez une chance à l’incrustation de la vidéo ! Si vous avez des commentaires constructifs à partager, voici un formulaire en anglais que vous pouvez utiliser pour nous les soumettre.

Joyeux tests !

À propos de Mike Conley

Ingénieur travaillant sur Firefox pour ordinateur

À propos d’Andreas Bovens

Directeur de plateforme produit chez Mozilla. Dirige une équipe formidable de directeurs produit sur des choses portant sur Gecko et GeckoView.

Note des rédacteurs : nous avons mis à jour cet article le 11 juillet 2019 pour indiquer que la fonction d’incrustation n’est actuellement activée que sur les versions Firefox 69 bêta et Developer Edition sur Windows. Nous nous excusons pour les utilisateurs et utilisatrices sur macOS et Linux qui se seraient emballées, et nous espérons activer cette fonctionnalité sur ces plateformes une fois qu’elle aura atteint nos standards de qualité.




Traduction et relecture : Mozinet, Théo et anonymes

Précédent article sur Firefox : Firefox : panda roux ou renard ?

À l’occasion de la publication des nouveaux logos de la famille Firefox, le débat réapparaît de savoir si Firefox est un panda roux ou un renard…

Cette traduction comme la version originale sont disponibles sous les termes de la licence CC By-SA 3.0.

Les illustrations ont été francisées lors de la traduction.

SeaMonkey 1.0 – 2 juillet 2005 – Coup d'œil dans le rétro

Logo SeaMonkeyFirefox n’est pas né de nulle part. Il est le fruit d’une riche histoire. Découvrons-en un événement marquant.

Aujourd’hui, nous fêtons les 14 ans du projet SeaMonkey. Pas plus que le firefox n’est un « renard de feu », le seamonkey n’est pas un « singe de mer ». Le logo du projet est un petit crustacé à l’histoire étrange, choisi cinq mois après le choix du nom.

Nous vous avons déjà raconté comment la suite Mozilla avait été abandonnée définitivement par Mozilla deux ans après le recentrage du développement au profit de deux logiciels autonomes Firefox et Thunderbird (comme on les appelle maintenant).

Des membres de la communauté ont exprimé le désire de continuer la suite Internet. Mozilla a accepté et a continué son soutien en infrastructure à ces bénévoles qui se sont organisés en un Council chargé de la direction du projet.

14 ans après, le développement de SeaMonkey, basé sur le code de Firefox et de Thunderbird avec une interface, des fonctions et des préférences propres, continue grâce à une poignée de volontaires, et pas sans difficultés. Depuis quelques années, le rythme des sorties a bien baissé. La dernière version remonte au 27 juillet 2018.

SeaMonkey browser sous Linux

Après un long moment de pause dans le développement des nouvelles fonctionnalités, le projet de client de courriel et messagerie instantanée Thunderbird, dont la direction a été abandonnée par Mozilla à la communauté, a adopté le modèle de direction du projet SeaMonkey avec un Council qui détermine la feuille de route de développement de Thunderbird et a sorti en 2015 sa première version majeure avec des nouveautés menée par la communauté.

À l’heure où tous les principaux navigateurs web sont autonomes et visent une interface épurée, SeaMonkey apparaît comme une bête curieuse, réminiscence d’un temps où l’on naviguait au sein de suites applicatives telles Netscape et Opera aux débuts du Web.

SeaMonkey suite applicative

Et vous, utilisateurs et utilisatrices de Firefox, aviez-vous entendu parlé du vénérable SeaMonkey ?

Un souvenir ? Une idée ? Racontez-nous votre histoire de Mozilla et du logiciel libre.


Mozinet


Le précédent coup d’œil dans le rétro : Naissance de Firefox pour Android – 29 mars 2011

En mars 2011, Mozilla lançait une nouvelle version de Firefox longtemps attendue : Firefox 4. Cette dernière version majeure de l’ancien paradigme de développement dans lequel il fallait attendre les nouveautés pendant un an ou plus est sortie pour Linux, Mac OS X, Windows, mais aussi pour Android et Maemo, deux systèmes d’exploitation mobiles…

Article issu d’une première version publiée pour feu Firefox OS.

Crédit illustration : logo SeaMonkey créé par Alex Butin

Capture n° 2 navigateur SeaMonkey sous Linux

Succès pour les 10 ans des Geek Faëries

Geek faeries 2019 - Stand Mozilla Cette 10ᵉ édition des Geek Faëries s’est déroulée du 7 au 9 juin 2019 dans la cour du château de Selles-sur-Cher dans le Loir-et-Cher (voir notre annonce) et fut un très grand succès, malgré une invitée surprise : la tempête qui s’est invitée à la fête. Elle a principalement handicapé l’installation de cette édition, provoquant un léger retard de démarrage. Les organisateurs ont su rattraper le retard en abattant un énorme travail durant la nuit pour accueillir les exposants et le public dès le samedi. Ainsi, les festivités ont pu commencer.

Dès l’ouverture, le vendredi soir, le château s’est retrouvé envahi par le public se répartissant dans les plusieurs petits villages : jeux de sociétés, consoles et les concerts.

Mais très rapidement, les autres villages ont pris leur place dans la cour du château pour faire découvrir la passion de chaque exposant, ainsi que les autres univers.

Geek faeries 2019 - Stand Mozilla

Le village du Libre était regroupé sous deux tentes pour expliquer, montrer et faire découvrir la puissance du Libre.

Du côté de Mozilla, nous avons fêté les 10 ans du festival à notre manière.

Geek faeries 2019 - Stand Mozilla

Tout d’abord, les organisateurs et organisatrices nous avaient mis à disposition une ossature de 3 cabines avec un ordinateur pour le projet Common Voice. Nous les remercions chaleureusement.

(Re)lire : Ne perdez pas la voix ! Common Voice

Ce fut pour nous une première pour nous d’avoir autant de machines en parallèle. Nous avons ainsi obtenu sur les 2 jours environ 5 heures de voix et de validations. Grâce au succès de cette animation, nous avons connu de nombreuses files d’attente sur notre espace pour de visiteurs et de visiteuses voulant participer au projet.

Pour les faire patienter, nous avions prévu d’autres activités et animations qui se sont retrouvées rapidement en retrait comme les onglets contextuels, Firefox Send, Facebook Container et la réalité virtuelle.

En dehors de nos ateliers, nous avons donné deux conférences :

Common Voice

Common Voice par Christophe Villeneuve

La réalité mélangée

La réalité mixte par Christophe Villeneuve

Bien sûr, les Geek Faëries ne se limitent pas au village du Libre. De nombreuses activités étaient disponibles pour que toutes les personnes assistant au festival puissent participer, comme dans le reportage suivant :

Reportage La Nouvelle République : Les 10ᵉ Geek Faëries, grande fête en plein air au château de Selles-sur-Cher (3 min) sur YouTube

En fin de chaque journée, le défilé de cosplay était aussi un grand moment. Les participantes et participants se sont montré·e·s pendant tout le festival.


Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine avec de nouvelles surprises et animations !

Retrouvez davantage de photos prises ce week-end dans notre album :

Geek Faëries 2019

Retrouvez davantage de vidéos prises ce week-end dans notre playlist YouTube :


@hellosct1

Notre précédent événement : Les 10 ans des Geek Faëries de Selles-sur-Cher du 7 au 9 juin

2019 sera une année marquante pour les Geek Faëries qui fêtent leurs 10 ans et…

Crédit illustrations : photos de Christophe Villeneuve transférées dans le domaine public.

Fondation Mozilla : où nous en sommes, et vers où nous allons

Nous nous battons pour rendre Internet meilleur pour vous comme pour le reste du monde. Ce combat dépend de votre soutien. Ferez-vous un don aujourd’hui ?

Oui, je fais un don

Bonjour,

Au moment où j’écris ceci, le mois de juin touche à sa fin. Ce qui signifie que nous venons de passer une semaine avec toutes nos équipes à planifier le second semestre de 2019.

Nos campagnes pour la sécurité et le respect de la vie privée sur le Web ont bien mobilisé jusqu’à présent. Et pour la suite, nous avons des projets ambitieux destinés à rendre Internet plus sain pour vous et les milliards de personnes qui en dépendent.

Jusqu’ici en 2019, Mozilla a :

  • Exigé et obtenu plus de transparence et une prise de responsabilités en matière de publicités politiques, de pratiques de collectes de données et sur d’autres sujets de la part de Google, Amazon et Facebook ;
  • Braqué les projecteurs sur les produits high-tech sûrs, et sur ceux qui le sont un peu moins, via une édition spéciale Saint-Valentin de notre guide d’achat *Privacy Not Included ;
  • Renforcé le travail d’experts comme Renée DiResta qui s’attaquent aux problèmes à long terme qui affectent la santé d’Internet ;
  • Attiré l’attention sur les problématiques qui impactent le Web via notre Bulletin de santé d’Internet 2019.

Et ce n’était que le début.

Au cours du second semestre, Mozilla veillera à ce que l’intelligence artificielle contribue à rendre la technologie plus accessible à tous, pour qu’elle ne serve pas uniquement à remplir les poches des géants de la high-tech. En plus de cela, nous prévoyons de :

  • Créer un autre guide d’achat pour que vous restiez informés et en sécurité lors de vos achats pour la période des fêtes de fin d’année ;
  • Réunir les plus grands penseurs et militants dans les domaines de l’open source, la vie privée, la sécurité et la décentralisation lors de notre 10e célébration annuelle du MozFest ;
  • Accroître la pression sur les fabricants et les distributeurs afin qu’ils adoptent des normes de sécurité minimales pour leurs applications et objets connectés ;
  • Proposer des bourses à un plus grand nombre d’experts pour s’attaquer aux problèmes à long terme qui nuisent à la santé d’Internet ;
  • Inciter les entreprises à donner à chacun un meilleur contrôle sur sa vie en ligne.

Ce travail dépend du soutien financier de votre part, de la communauté Mozilla.

C’est votre soutien en masse qui nous permet d’affronter les grandes entreprises high-tech avec des campagnes de mobilisation, comme notre appel à Facebook et Google de permettre au public d’analyser leur contenu politique sponsorisé. C’est également votre soutien qui nous permet de publier le guide d’achat *Privacy Not Included, d’inciter les distributeurs à retirer du marché les objets connectés non sécurisés et d’encourager les fabricants à modifier leurs paramètres par défaut pour qu’ils respectent la vie privée.

Mais nous ne pouvons pas le faire sans vous.

Faites un don

Donc, si vous souhaitez un Internet meilleur, plus sûr et plus privé, nous vous demandons de faire aujourd’hui un don à la fondation Mozilla. Nous saurons ainsi que nous aurons les ressources nécessaires pour atteindre nos objectifs au deuxième semestre de 2019.

Merci ! Si vous avez des idées ou suggestions sur nos projets pour le reste de l’année, j’aimerais que vous m’en fassiez part. Envoyez-moi un message à l’adresse suivante : msurman@mozillafoundation.org.

Portrait de Mark Surman Mark Surman
Directeur général
Fondation Mozilla


Traduit par la communauté Mozilla francophone

Vous pouvez vous inscrire aux messages de Mozilla et les recevoir directement dans votre boîte aux lettres électronique.